logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Swiftech Ramcool & MCW60 - Page 5/9

Rédigé par David D. - 05/12/2006
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Montage des waterblocks

Pour montrer la mise en place, on dispose de deux cartes vidéo couvrant la gamme compatible définie par Swiftech. Il y a :

  • une Gigabyte 6800GT AGP 256 Mo
  • une Asus 7950GT PCI-E 512 Mo

Comme ces deux cartes présentent exactement la même configuration au niveau du PCB pour les emplacements des puces de GDDR3, on n'utilisera que le 7950 GT pour la démonstration. Le 6800 GT est simplement là pour montrer que le Ramcool est aussi montable sans souci sur l'ancienne génération. C'est un avantage d'être dissocié du waterblock GPU, car il peut y avoir des différences de hauteur entre le GPU et les puces de RAM entre deux modèles de cartes.

D'origine, le 7950GT n'a même pas de radiateurs sur la GDDR3, car celle-ci dissipe peu dans des conditions normales d'utilisation et tient des températures élevées sans sourciller. Par contre, le 6800GT utilise à l'origine un radiateur pour aider au refroidissement des puces de RAM et il est ici remplacé par un Artic Cooling NV5 permettant de transmettre la chaleur des puces à la base de cuivre via d'épais pads thermiques. Ce bon ventirad NV5 se monte bien sur la 7950GT au prix d'une petite découpe pour brancher le connecteur du ventilateur et d'une modification de l'arrière du boîtier car il dépasse de 2 cm par rapport à la carte (sinon il faut le raccourcir). On l'utilisera en complément du ventirad fourni avec la carte pour voir la différence.

La puissance dissipée par une seule puce de GDDR3 de 64 Mo est de 2 à 3 W en charge dans des conditions normales de fonctionnement. C'est-à-dire ~16 à 24 W à évacuer pour 8 puces utilisées simultanément, le tout réparti sur une grande surface.

Installation du waterblock GPU

Pas de difficulté majeure. Il n'y a que quatre vis à mettre pour plaquer le waterblock contre le GPU via une plaque de renfort à l'arrière. On n'oublie pas d'y mettre une petite quantité de pâte thermique surtout... Les quatre montants viennent s'appuyer sur le PCB, ce qui permet de ne pas trop visser tout en restant bien parallèle à la surface du GPU. Il n'y a pas de vis, de ressorts ni d'écrous apparents contrairement à d'autres solutions du marché, ça fait propre. On peut d'ailleurs coller les radiateurs MC14 si l'on n'utilise pas le Ramcool (puces d'un seul côté).

Pour ces mini radiateurs, il sera normalement nécessaire de raccourcir un peu les deux qui se situent juste sous les embouts avec une pince coupante. En effet, ça passe presque tout juste entre la puce et l'embout, le tuyau n'est alors pas montable si son diamètre externe est un peu trop grand. Toutefois, la notice prévient de cette manipulation qui n'est visiblement à faire que pour les embouts 1/2" puisque les tests effectués ne montrent pas de souci avec les embouts 3/8".

Installation du waterbloc RAM

De même, l'installation ne demande pas une compétence particulière. Un peu de pâte thermique sur les 8 puces de GDDR3 et le waterblock se visse par l'arrière avec les cinq vis à ressort fournies. Elles permettent un serrage uniforme, ce qui permet au Ramcool d'appuyer partout comme il faut. L'assemblage final est aussi très propre et ne prend pas une place folle.

L'un des avantages, hormis une certaine évolutivité du produit contrairement aux waterblocks intégraux, c'est le contact du Ramcool avec les puces. Compte tenu des tolérances de fabrication, il se peut que le contact simultané sur le GPU et les puces ne soit pas optimal et l'on emploie alors des pads thermiques épais pour compenser la différence de hauteur. Le Ramcool étant découplé du waterblock GPU, il n'appuie que sur les 8 puces et est donc potentiellement mieux assis. Lors du démontage, l'inspection de l'étalement du peu de pâte thermique disposée sur les puces montre effectivement que le contact avec celles-ci est très bon, rien à redire de ce côté-là.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.