logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Kit Titan TWC-A04 - Page 6/8

Rédigé par David D. - 23/06/2004
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Performances de l'ensemble

Dissipation du CPU seul

Pour l'instant, seul le CPU est pris en compte et le bloc GPU n'est pas posé sur la carte vidéo mais il est présent dans le circuit. Pour comparer, on va prendre le ventirad Intel Box fourni avec le P4, un des protos à mini-canaux en 0.5 mm et l'Antartica testé précédemment avec la même méthodologie. Comme d'habitude, on s'attache à l'écart entre la température CPU et l'eau pour qualifier la performance d'un waterblock. Plus cet écart sera faible mieux ce sera évidemment. On fera la moyenne statistique des relevés obtenus sur au moins 3 montages. N'ayant pas de débitmètre à disposition, le débit dans les blocs sera différent et dépendra du circuit. L'idéal serait évidemment de les comparer sur une large plage de débit pour avoir toutes les situations imaginables pour chacun et leur réaction face au débit...

On teste à 2 puissances dissipées différentes qui valent ici environ 70 W à 3.4 GHz pour 1.39 V et 110 W à 3.4 GHz pour 1.81 V. On joue sur le Vcore car la puissance augmente beaucoup plus rapidement qu'avec la fréquence. Voici les résultats et les écarts relevés entre l'eau et le CPU en Full uniquement :

Le bloc Titan est clairement moins performant de 4 à 6 °C que les autres waterblocks du fait du très faible débit notamment. Les écarts présentés ici sont les valeurs extrêmes que l'on atteint en général jamais car le processeur n'est jamais autant chargé qu'avec BurnP6. L'écart entre les différents blocs dans des tâches quotidiennes tendra donc à se réduire. Attention pour les waterblocks, il faudra encore ajouter l'écart eau/air qui dépendra de votre radiateur pour avoir l'écart total :

Ecart proco/air = Ecart proco/eau + Ecart eau/air

Pour compléter ceci, on peut afficher les écarts obtenus lorsque le processeur ne travaille pas beaucoup (Idle) aux 2 puissances :

C'est là qu'on s'aperçoit que le bloc Titan n'aime pas trop la haute puissance et qu'il est en fait destiné en priorité à des petites machines pas ou peu overclockées. Plus de débit serait évidemment bénéfique mais la très forte perte de charge engendrée empêche malheureusement d'avoir un tel débit avec une pompe traditionnelle.

Le deuxième point à voir concerne l'efficacité des radiateurs et leur capacité à maintenir une eau la plus fraîche possible malgré la puissance dissipée. On se place donc à différentes ventilations représentant les extrêmes avec d'une part tous les ventilateurs à fond et de l'autre les 2 ventilateurs au minimum. On appelle ces 2 situations, respectivement "ventilation max" et "ventilation mini" pour tout ce qui va suivre. On va comparer l'ensemble des radiateurs du circuit avec le Bi Pro évalué lors du test de l'Antartica pour avoir une petite comparaison rapide. On obtient ceci :

L'ensemble des 3 radiateurs du kit Titan ne s'en tire pas trop mal lorsqu'on se trouve à puissance moyenne. Au delà, ils commencent vraiment à s'essouffler si l'on ne souhaite pas être envahi par le bruit à pleine vitesse. Avec les 2 ventilateurs au maximum ils battent légèrement un Bi Pro et son Sunon en 7 V mais reste bien derrière le Bi Pro en 12 V.

Le fait d'employer des tubes ronds, des ailettes serties en alu assez grossières et une ventilation loin d'être optimale, contribue à donner des performances moyennes à cet ensemble. En effet, pour les 2 radiateurs dans la boîte l'air doit parcourir une très grande distance mais il se réchauffe vite donc le radiateur du dessous près de la sortie est défavorisé puisque l'air qui le ventile est déjà à quelques degrés au dessus de l'air qui est entré dans la boîte. Le réchauffement total de l'air, mesuré sur la façade avant entre l'entrée et la sortie, varie de 1 °C à 10 °C suivant qu'on se trouve en Idle à puissance modérée avec la ventilation au maximum ou en Full à haute puissance avec la ventilation au minimum.

Pour résumer, on met cette fois en évidence les températures absolues des différents points mesurés. La température de l'air est celle à l'aspiration des ventilateurs et l'on n'affiche que la plus haute puissance :

On remarque qu'on monte assez haut en température quand on fait dissiper au maximum le Pentium 4, mais en situation normale les performances ne sont pas catastrophiques non plus... Il y a le fait que l'air aspiré pour refroidir les radiateurs internes vient en partie de l'air chaud recraché par l'ouverture du bas et cela se voit lors de la montée en température. On part de 25 °C environ (température ambiante) pour arriver vers 29 °C où ça se stabilise après plus d'une heure de pleine charge. Au final, le kit est donc légèrement meilleur de 5 °C à la ventilation minimale que le ventirad Intel Box d'origine avec une température d'air identique.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.