logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Swiftech Apogee GT - Page 4/9

Rédigé par David D. - 18/02/2007
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Méthodologie et matériel

Matériel employé

Une nouvelle plateforme a été mise en place et tout a été refait pour avoir une base de comparaison la plus correcte possible. Pour élargir le panel, nous inclurons également des essais réalisés par Tyrou sur sa propre configuration avec un Intel QuadCore.

Nous aurons donc deux configurations :

  • Carte mère : Intel Bad Axe II
  • Processeurs : Intel Pentium 925D (3 GHz) et Intel Core 2 Duo E6300 ES (1.86 GHz)
  • DDR2 : 2x1 Go Crucial Ballistix PC5300
  • Carte vidéo : Asus GeForce 7950GT 512 Mo
  • Watercooling : Pompe AquaXtreme 150Z + radiateur double MCR220 + 2x120 mm Delta + tuyaux 12/16 mm
  • Carte mère : Asus Commando
  • Processeurs : Intel Core 2 Quad QX6700 ES (2.66 GHz)
  • DDR2 : 2x1 Go Corsair PC6400 C3
  • Carte vidéo : Asus GeForce 7950GX2 512 Mo
  • Watercooling : Pompe Laing D5 + radiateur Black Ice X3 + 3x120 mm Silverstone + tuyaux 12/16 mm

Les processeurs sont cadencés pour avoir suffisamment de puissance à dissiper, sans chercher à avoir le Vcore minimum pour être stable ou la fréquence la plus élevée :

  • Intel Pentium 925D : 3000 @ 4350 Mhz (15x290) et 1.40 V réels (2 dies, 2 coeurs)
  • Intel Core 2 Duo E6300 : 1866 @ 3010 MHz (7x430) et 1.59 V réels (1 die, 2 coeurs)
  • Intel Core 2 Quad QX6700 : 2666 @ 3900 MHz (10x390) et 1.73 V réels (2 dies, 4 coeurs)

Waterblocks utilisés pour la comparaison

Nous utiliserons 4 waterblocks différents, tous équipés d'embouts 1/2". Du côté Swiftech, il y aura un Storm V1, un Apogee et l'Apogee GT. Nous verrons ainsi les améliorations éventuelles et confirmerons certaines choses que nous avions déjà montrées.

Une partie de la gamme Swiftech

Le dernier est un très bon waterblock apprécié des Américains notamment : le Cooltechnica AquaXtreme MP-05 SP équipé de la buse N02 en croix. Il utilise une grille (15x20 mm) de 300 picots très fins de 0.5x0.5 mm sur 2 mm de hauteur, avec des canaux de ~0.5 mm de large. La base fait 1 mm d'épaisseur et est parfaitement surfacée à l'aide d'une polisseuse comme Swiftech.

Waterblock AquaXtreme MP-05 SP (buse N02)

En ce qui concerne le reste du watercooling pour nos tests, il n'a pas d'importance en fait. Nous imposerons le débit mesuré précisément et maîtriserons la température de l'eau afin d'avoir tous les cas possibles et non pas un seul point inutile avec lequel on ne peut pas tirer de conclusions, sauf abusives !

Méthode et détails sur les mesures

Afin d'avoir un maximum de cas et de voir les aspects pratiques concernant la bowed base, les tests seront d'abord faits sur les IHS d'origine, puis sur les IHS aplanis et polis sur un marbre.

Pour charger le Core 2 Duo au maximum, nous emploierons TAT (Thermal Analysis Tool) de chez Intel pour avoir la pire situation. Il engendre les plus hautes températures que l'on puisse avoir sur une architecture Core.

On l'utilise pour avoir une charge stable afin de faire nos mesures en ayant accès directement aux relevés des sondes DTS placées près des points les plus chauds des deux coeurs d'exécution. Ces sondes sont entièrement gérées en interne par le processeur et calibrées par Intel. Elles ont une grande justesse et une grande réactivité. La carte mère n'a aucune influence sur celles-ci, contrairement à la troisième sonde, également interne au die, qui se trouve entre les deux précédentes et qui est gérée par une puce sur la carte mère via deux pattes du CPU (avec les aléas que cela comporte sur l'étalonnage).

Logiciel TAT induisant la pleine charge et le recueil des températures des deux coeurs

On sera parfois à la limite de température dans les bas débits et le Core 2 Duo se mettra à ralentir son activité pour faire baisser sa température. Le Storm sera le plus mauvais dans nos tests et entraînera même un "bug" en affichant -42 ou -41 °C dû au fait que le registre DTS, qui contient les informations pour donner les températures, est codé sur 7 bits (85 + 42 = 127). Il boucle sur lui-même quand ça dépasse 85 °C, car la température est calculée par une soustraction avec la température maximale recommandée. Ici, le Core 2 Duo ralentit dès lors que la température de jonction d'un coeur dépasse 83 ou 84 °C.

Les températures seront élevées et c'est normal. L'accès aux sondes directement implémentées dans les deux points les plus chauds du processeur est un avantage. Beaucoup de gens se plaignent que les Core 2 Duo affichent des températures élevées, car ils sont habitués à avoir des températures fantaisistes, issues de sondes placées loin des points chauds et soumises à des facteurs d'erreurs indépendants du fondeur, sur les processeurs de génération précédente. C'était pareil avant, sauf qu'on ne le voyait pas (pas d'accès à la sonde TCC mieux placée). Les différences de température au sein d'un die de CPU peuvent atteindre quelques dizaines de degrés entre le point le plus chaud et le plus froid suivant la charge, ce n'est pas uniforme. Faire travailler un seul coeur à fond sur un Core 2 Duo occasionne déjà une différence de température entre les deux coeurs de 10 °C, or les deux sondes ne sont distantes que de ~5 mm. Le silicium n'est pas très bon conducteur thermique (~120 W/m.K) par rapport au cuivre (~400 W/m.K).

Pour le Pentium 925D, on utilisera le logiciel S&M 1.8.2 pour charger les 2 coeurs au maximum. Ne disposant pas de sondes DTS comme les Core 2 Duo, sa température moyenne interne est prise à l'aide du logiciel constructeur. Une seule température issue de l'un des deux coeurs est disponible malheureusement.

Pour le reste du système, nous utiliserons de l'eau déminéralisée sans additif. Elle sera régulée entre 28 et 29 °C au repos (Idle) et entre 29 et 30 °C à pleine charge (Full) pour avoir des conditions similaires pour tous. A l'aide de thermocouples, nous relèverons la température de l'eau en entrée de waterblock, la température de l'air au radiateur et celle sur le bord de l'IHS uniquement à des fins d'indication.

Différents points de mesure mis en place
« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.