logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Ventilateurs Noctua S12 - Page 1/10

Rédigé par David D. - 19/09/2006
Catégorie : Aircooling



 
Page suivante »

Introduction

La recherche du silence de fonctionnement est une obsession de plus en plus présente chez les consommateurs. Les fabricants l'ont bien compris et tentent de proposer des produits plus ou moins adaptés pour les séduire.

Le problème principal est quasiment toujours lié à la dernière étape du processus de dissipation de la chaleur, c'est à dire la transmission dans l'air ambiant grâce à des ventilateurs. Ceux-ci permettent d'avoir une meilleure efficacité du transfert ailettes-air par rapport à un refroidissement purement passif, mais le fait de déplacer un certain volume d'air ne se fait pas sans bruit (mouvement mécanique).

Ici, la firme autrichienne Noctua nous propose d'étudier ses nouveaux ventilateurs normalement conçus pour être très silencieux et durables grâce à une géométrie adaptée et légèrement différente des autres marques. Ca sera aussi l'occasion de faire une bonne partie technique sur les guidages et les relations qui existent entre la géométrie et le bruit produit par un ventilateur.

Avoir un ventilateur silencieux et qui soit capable de débiter beaucoup n'est pas chose aisée. Si l'on peut s'arranger pour minimiser, voire annuler, le bruit moteur en ayant des tolérances de fabrication serrées ou en employant des techniques spéciales (rotor en lévitation magnétique intégrale sans aucun contact), il ne faut pas perdre de vue que la majorité du bruit vient en fait des perturbations aérodynamiques que les pales induisent à l'air lors de la rotation. Autrement dit, la turbulence est le point embêtant qui fait que le niveau sonore augmente fortement si ça tourne vite, même si le bruit de moteur est nul.

Ce bruit aérodynamique a d'ailleurs tendance à masquer le bruit mécanique produit par les frottements dans la partie moteur suivant la vitesse et la technologie employée. Pour le diminuer, il faut calculer et optimiser la géométrie des pales puis prendre en compte les interactions avec le stator, c'est loin d'être évident...

 
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.