logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Radiateur Hwlabs GTS 240 - Page 1/13

Rédigé par David D. - 01/09/2006
Catégorie : Watercooling



 
Page suivante »

Introduction

Pour faire suite à cette news, une discussion avec Bill Adams, un Américain bien connu dans le milieu du watercooling, s'est ouverte pour savoir un peu ce que donnait les tests sur son nouveau banc de mesure à près de 10 000 $. Voici donc, pour une fois, un dossier réalisé en collaboration avec lui où il fournit ses données brutes et nous les analysons, puis développons les points importants. Ceci est fait dans l'espoir d'avoir enfin des faits avec des données valides et non pas des effets d'annonce du fabricant ou des personnes impliquées par intérêt, sans résultats réels derrière... L'idée est donc d'utiliser les nombreuses données de Bill afin de faire un état des lieux le plus précis possible.

Ce dossier sera dédié en partie aux performances des nouveaux radiateurs Hwlabs GT Stealth, et notamment dans le milieu de gamme avec un GTS240. Les conclusions seront directement transposables pour les autres modèles de la gamme puisque la géométrie ne change pas, hormis la taille. On s'attachera plus particulièrement aux tests et il y aura beaucoup de cas détaillés pour avoir une vue globale des performances. On élargira également la discussion sur des comparaisons avec des radiateurs de différents gabarits pour voir comment se situe tout ce joli monde les uns par rapport aux autres.

Un radiateur est un élément important dans un circuit de watercooling. On augmentera généralement bien plus l'efficacité de son système en passant d'un radiateur simple à un radiateur double ou triple, plutôt qu'en changeant de waterblock ou de pompe par exemple.

Il manquera quelques aspects telles que certaines situations de ventilation, mais on verra qu'il y a déjà fort à faire avec une campagne de test qui a duré près de 3 semaines. On développera peut-être tout ce qui est possible et imaginable dans un dossier complet sur ce domaine.

Pour concevoir un radiateur, tout est histoire de compromis. Il faut trouver un certain équilibre pour avoir de bonnes performances, tout en évitant l'utilisation de ventilateurs puissants et bruyants, car la majorité des consommateurs souhaitent avoir un système à la fois silencieux et performant.

Un radiateur est le lieu où deux fluides différents, l'eau et l'air, interagissent pour réaliser un transfert d'énergie thermique grâce à leur différence de température et à leur mouvement. Si l'eau est un fluide qui permet d'avoir un grand coefficient d'échange convectif h sur la paroi des tubes et se contente donc de peu de surface, c'est tout le contraire avec l'air et ses propriétés thermiques très faibles, car le h obtenu sur les ailettes est 100 à 1000 fois moins important. C'est pourquoi il faut une grande surface d'échange pour compenser afin d'avoir un transfert correct de l'eau à l'air via les ailettes. Le flux d'air est très majoritairement le facteur limitant d'un radiateur.

C'est là aussi qu'un point important se joue car c'est bien beau d'avoir beaucoup d'ailettes et/ou un radiateur profond, mais cela gêne directement le flux d'air délivré par le(s) ventilateur(s). Si ce que l'on a dessiné impose un flux d'air minable à la traversée, alors on aura probablement fait un mauvais radiateur qui demandera une ventilation puissante pour bien exploiter sa surface. Il faudra jongler entre la géométrie des ailettes et la perte de charge qu'elle occasionne pour le flux d'air délivré par le ventilateur.

On utilisera le terme deltaT pour différence de température afin d'alléger certaines écritures.

 
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.