logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Radiateur Hwlabs GTS 240 - Page 2/13

Rédigé par David D. - 01/09/2006
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Caractéristiques de la gamme GT

La série GT est la dernière née du fabricant Hwlabs. Elle se veut légèrement différente des gammes concurrentes en adoptant un nouveau type d'arrangement des ailettes, tout en réduisant les épaisseurs de matériaux pour tenter d'en augmenter l'efficacité générale.

Comme l'ancienne série, les GT sont déclinés en 3 tailles pour 1, 2 ou 3 ventilateurs de 120 mm (ou le double si l'on met des ventilateurs des 2 côtés), ainsi qu'en différentes couleurs (bleue, rouge, noire). L'un des avantages, c'est qu'ils ont presque la même épaisseur (30 mm) que la gamme précédente (27 mm) et qu'ils sont plus fins que les versions Xtreme (40 mm). L'encombrement réduit permet de les intégrer plus facilement dans des cas où la place disponible se compte en millimètres. Le modèle testé est la version double à 2 passes et à 2-4 ventilateurs : le Black Ice GT Stealth 240, alias GTS240 pour simplifier.

Examinons d'abord ce que le fabricant annonce :

Caractéristiques de la série Black Ice GT Stealth
Annonces du fabricantCommentaires
Two-pass U-flow tank configurationRadiateur en 2 passes : permet de garder une bonne vitesse d'écoulement dans les tubes plats et un certain brassage, sans avoir une perte de charge démesurée.
Custom MaxFin 25 micron Copper Splitter Fin Configuration utilizing 45% thinner fin material yielding up to 50% less pressure drop even with twice the fin densityAilettes plus fines, leur efficacité devrait grimper un petit peu. Le ratio des surfaces frontales augmente, mais les passages entre les ailettes sont beaucoup plus serrés.
Unique fin configuration eliminates intra-louver accumulation of dust particles for trouble free operationPas d'ailettes échancrées comme la génération précédente pour favoriser le brassage de l'air au sein du radiateur. Moins sujet à accrocher la poussière effectivement, mais la grande densité des ailettes va quand même la retenir.
Unprecedented Ultra-high 30 FPI (Fins Per Inch) fin density providing dramatically increased heat transfer surface areaGrande densité d'ailettes donc grande surface d'échange avec l'air, c'est très bien si l'on est capable de l'exploiter correctement.
Custom low-profile 19.0 x 1.2mm MaxFlow tubes with 15% more waterside surface area and 60% frontal area reduction for superior low air-resistance aerodynamics and lower internal flow requirements.Optimiser le ratio volume d'eau/surface du tube est une bonne chose pour l'échange thermique. Oui, des tubes plus fins réduisent la "prise au vent" donc la perte de charge pour le ventilateur, mais il n'y a pas que les tuyaux dans un coeur de radiateur.
Yields up to 20% more heat exchange capacity than the Black Ice® Pro II in both Stealth or Performance modes20 % de mieux que le BIP2 à toutes les ventilations ? A voir...
Achieves Black Ice Xtreme II level performance in stealth mode (low-noise/low-airflow conditions)Même performance que le BIX2 à faible ventilation ? A voir...
M4 Threaded Screw Holes for easier mounting and greater adaptabilityTrous filetés en M4 pour faciliter le montage des ventilateurs, très bien. Néanmoins, certains ont rapportés des problèmes de vis trop longues qui crevaient les tuyaux juste en dessous... C'est corrigé a priori.
Now standard G 1/4" female threaded fittingsTrès bien pour laisser le choix des embouts à l'utilisateur final afin de les accorder à ceux déjà présents dans son circuit. Filetage standard et raccords faciles à trouver.
Fully RoHS compliantRespect des nouvelles normes en matière d'environnement sur les métaux lourds (brasure utilisée). Normalement obligatoire depuis juillet 2006 pour rentrer dans l'espace européen.
Full electrostatic polyurethane painting finish for uniform coating with high temperature curing for increased finish durabilityLa qualité s'est améliorée car les anciens avaient parfois des écaillages de peinture extrêmement prononcés.

Au niveau des tubes

Ici, les "nouveautés" concernent la mise en place de 12 tubes plats en laiton plus fins que d'habitude. Ils ne font que 1.2 mm d'épaisseur contre 2 mm pour les autres radiateurs et 19 mm de longueur contre 16 mm. C'est de là que vient la réduction de 60 % de la surface frontale. Ils sont fabriqués à partir d'une bande enroulée dont les bords sont soudés (fondus) à l'aide d'un procédé de soudure à haute fréquence. Ils ont une épaisseur de paroi d'environ 0.125 mm contre ~0.2 mm pour les autres. Une paroi très fine est une bonne chose, car le transfert thermique par conduction à travers celle-ci ne s'en fera que mieux (moindre résistance thermique due au métal, voir loi de Fourier).

Pourquoi ne pas faire ces tubes en cuivre ? Simplement pour des raisons de rigidité. En cuivre, ils seraient vraiment mous et sans tenue mécanique. C'est l'alliage du zinc au cuivre, autrement dit le laiton, qui augmente nettement la résistance mécanique des tubes, permettant ainsi leur utilisation. Actuellement, il est difficile d'utiliser une paroi de moins de ~0.1 mm car la fusion des 2 bords pour former le tube est trop aléatoire avec la méthode actuelle.

L'intérêt d'avoir des tubes plats, très plats justement, vient du fait que l'on optimise le ratio surface interne du tube/volume d'eau présent dans ce tube. C'est à dire que chaque molécule d'eau qui passe dans ce tube est potentiellement très proche de la paroi pour échanger sa chaleur avec celle-ci. L'eau étant un mauvais conducteur thermique (~0.6 W/m·K), il faut autant que possible avoir un contact direct avec la paroi ou du moins s'en rapprocher fortement pour limiter le parcours de la chaleur au sein même de l'eau. C'est pourquoi il faut avoir une certaine turbulence dans les tubes pour avoir des micro tourbillons qui brassent l'eau. La géométrie des nouveaux tubes Hwlabs permet d'augmenter de 15 % la surface mouillée par rapport à des tubes plats plus classiques.

L'efficacité de l'échange thermique dans les tubes plats est meilleure que dans les tubes ronds couramment employés pour faire des radiateurs à bas coût. En effet, le volume d'eau au centre d'un tube rond est éloigné de la paroi, or le brassage, souvent faible, ne favorise pas son contact ou son rapprochement avec la paroi du tube, d'où une efficacité moindre. C'est l'une des causes qui est à l'origine des différences de performances des tubes ronds par rapport aux tubes plats, avec la suprématie de ces derniers. L'épaisseur des tubes ronds est aussi un facteur limitant car ils sont généralement bien plus épais.

Plus les tubes sont aplatis, plus on améliore l'échange thermique (exactement comme pour un waterblock avec des canaux de plus en plus fins), mais plus on augmente leur perte de charge... C'est à dire que le fluide aura de plus en plus de mal à passer. Il y a donc un juste milieu à trouver pour ne pas voir les performances chuter à cause d'un débit d'eau qui s'écroulerait :

Au niveau des ailettes

Les ailettes en cuivre deviennent ultra fines et très fragiles. Leur épaisseur est de seulement 0.025 mm contre ~0.045-0.06 mm pour les autres. C'est un peu de la dentelle ! Leur agencement est un peu particulier puisqu'elles sont maintenant dédoublées et solidarisées entre elles entre chaque tube, le nombre de tubes plats n'ayant pas été doublé. Cela permet de multiplier leur nombre par deux afin d'accroître massivement la surface d'échange avec l'air.

Les collecteurs et le reste du radiateur sont en laiton comme d'habitude. Il n'y a pas de souci à avoir concernant la corrosion, les 2 métaux sont proches chimiquement parlant (laiton ~= 70 % de cuivre + 30 % de zinc).

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.