logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Rack Icybox IB360 USB2.0 - Page 1/2

Rédigé par David D. - 19/09/2005
Catégorie : Boîtiers



 
Page suivante »

Qui n'a jamais été confronté à devoir transporter une grosse quantité de documents, d'images, de musiques ou de vidéos d'un ordinateur à un autre sans avoir à graver une pile de CD, à utiliser des systèmes du genre Iomega Zip très contraignants et très limités ? Le seul moyen d'être sûr de pouvoir être accueilli à peu près partout est d'utiliser un disque dur externe de grande capacité monté dans un rack USB, et moins couramment un rack Firewire ou eSATA. Cet espace de stockage nomade (Plug'n Play et Hot Swap) permet de sauvegarder des données de temps à autre sans avoir à installer un disque dur permanent dans sa tour et de pouvoir le transporter où l'on veut très facilement.

La firme Raidsonic, spécialisée dans les solutions de stockage externes (simples ou RAID), nous propose les nouveaux modèles Icybox 3.5" à liaison USB2.0 ou Firewire 400. Ici, il s'agit plus précisément du modèle IB-360U-R-RL pour USB2.0 uniquement et distribué par Nanopoint. Des solutions dédiées pour sauvegarde externes existent déjà toutes faites, mais sont généralement assez chères. Ce qui est proposé ici, vous laisse le libre choix du modèle de disque dur à intégrer. Jetons-y donc un coup d'oeil...

Présentation

La boîte contient le rack, une petite alimentation externe et sa prise pour l'alimenter à partir du secteur (100-240 V), de la documentation avec une partie en français, un câble de 90 cm de long et un CD contenant quelques drivers. L'alimentation externe réduit quelque peu la portabilité car c'est un élément supplémentaire à installer, mais malheureusement un disque dur ne peut pas être autoalimenté par un port USB pour cause de puissance disponible très insuffisante. Cette alimentation suffit amplement puisqu'elle délivre du 12 V sous 2 A maxi et du 5 V sous 2 A maxi également. En fonctionnement, elle délivre des tensions mesurées directement sur la Molex interne de 12.15 V et 5.07 V donc tout à fait correctes :

Cet Icybox est une cage en aluminium anodisé brillant, le tout assez sobre et stylé à la fois. Il est disponible dans plusieurs coloris : rouge, bleu, noir ou argent. Il est prévu pour se tenir verticalement grâce à un large pied le rendant très stable. Des pieds antidérapants en caoutchouc évitent de rayer le bureau et amortissent un peu les vibrations. Néanmoins, ce pied est démontable si vous souhaitez l'utiliser horizontalement, ça n'est pas l'utilisation principale... Il est relativement compact car ses dimensions sont 22x14x6 cm hors tout (4 cm de large sans le pied) pour un poids de 666 gr. Il est donc facilement positionnable sur un bureau et transportable. La finition est très bonne, pas d'arêtes tranchantes et tout est bien ajusté :

La marque étant assez portée sur le tuning et le visuel de ses produits, on a droit à 2 LED rouges qui éclairent la base du rack sous le pied par une fenêtre en plastique, c'est désactivable avec un petit interrupteur sur la partie arrière. Une troisième LED rouge sur l'avant clignote suivant les accès au disque dur également. La connectique se trouve sur l'arrière et ne figure ici que le connecteur USB2.0 dans notre version. A noter qu'il dispose d'un interrupteur permettant d'allumer ou d'éteindre le disque dur à la volée pour éviter de le laisser tourner tout le temps (bruit, chaleur). Tous les racks externes ne disposent pas de cet avantage et c'est fort appréciable pour ceux qui veulent le silence une fois les transferts effectués :

L'installation d'un disque dur ne pose aucun souci. Le tiroir coulisse par l'arrière, une fois les 4 vis du dessous retirées, et il ne reste qu'à visser le disque dur par le dessous pour le retenir dans le tiroir (en acier). Une fois emboîté, les 4 vis sur le dessous viennent solidariser le tiroir au boîtier pour l'empêcher de s'ouvrir. Le temps de montage excède à peine 3 minutes :

Vu qu'il ne possède aucun ventilateur, il dispose de quelques aérations au niveau du moteur du disque dur, mais une fois refermé ça ne laisse quasiment pas de moyen à l'air de circuler convenablement pour assurer un refroidissement passif optimal, ça dépendra de votre disque dur et de sa propension à chauffer. Le fait qu'on ne s'appuie pas sur les parois en aluminium n'aide pas à la dissipation. Tout comme les nuisances sonores dépendront de votre disque dur puisque cet Icybox n'atténuera aucunement le bruit produit éventuel. Lors des tests, j'ai mesuré à l'aide d'un thermocouple une température de 42.3 °C sur la face supérieure du disque dur pour un air ambiant à 25.4 °C (paroi du rack à 31 °C), donc pas de chauffe excessive dans mon cas. A noter que les fonctions SMART sont inaccessibles par la liaison USB.

Articulé autour de la courante puce Cypress CY7C68300B, il fait le pont entre la norme PATA (ATA 133) et la norme USB2.0 à 480 Mbits théoriques (compatible USB1.1), il supporte tous les modes UDMA et les disques durs de grosse capacité. D'autres modèles Icybox peuvent faire la passerelle avec le SATA et du Firewire 400 également :

 
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.