logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Kit 1A-Cooling BlackLord 120 - Page 1/9

Rédigé par David D. - 22/09/2004
Catégorie : Watercooling



 
Page suivante »

Le watercooling est à la mode c'est indéniable, et dans ce monde où la concurrence grandit de jour en jour, il faut être capable de proposer des solutions de refroidissement bon marché mais de bonne qualité pour plaire au plus grand nombre ! C'est dans cette optique que la jeune firme allemande 1A-Cooling avait fait sensation à ses débuts en proposant des produits performants à prix défiants toute concurrence.

Cette situation lui avait d'ailleurs valu bien des soucis au niveau des délais de livraison qui devenaient infernaux suite à l'engouement suscité. Tout cela semble s'être très nettement amélioré en tout cas et c'est tant mieux. On va étudier le plus complètement possible l'un des kits les plus prisés du moment, à savoir le kit BlackLord 120.

Présentation du kit

Le kit choisi est légèrement différent du kit par défaut pour satisfaire principalement à des exigences de silence. Le niveau de performances sera presque identique puisque les éléments sont très semblables au niveau de leurs caractéristiques mécaniques. Dans ce kit intermédiaire destiné uniquement au refroidissement du processeur on y trouve donc :

  • 1 waterblock 1A-HV3 + fixation Intel + clé dynamométrique
  • 1 radiateur BlackLord 120
  • 1 ventilateur Papst 4412 F/2GL
  • 1 Pumpstation + Eheim 1046 pour du 230 V
  • 3 m de tuyau PVC 8/11 mm
  • 2 bouteille contenant un anti-algues et de la colle pour ventouses
  • 6 raccords à coiffe à visser sur les éléments
  • visserie pour les fixations du radiateur/ventilateur

Le tout arrive dans un carton légèrement renforcé où tout est emballé sans protections particulières mais comme le colis est très compact il n'y a pas vraiment de dégâts possibles :

Deux petits reproches tout de même à formuler... Premièrement, je trouve dommage que les embouts d'origine de la Eheim ne soient pas fournis car 1A-Cooling nous donne le bon de garantie de la pompe pour le constructeur mais celle-ci se retrouve alors incomplète si il faut la renvoyer. Ces embouts peuvent éventuellement servir à ceux qui voudraient utiliser leur pompe différemment. Et deuxièmement, même si pour la majorité, assembler un watercooling est une chose évidente et simpliste, il n'en va pas de même en général pour les novices or le manuel très succinct est rédigé en allemand et sans aucunes photos. Une traduction en anglais serait la moindre des choses pour jouer la carte de l'international tout de même ! Un peu difficile donc de s'y retrouver quand c'est son tout premier watercooling et qu'on a peur de tout noyer dans une jolie gerbe d'étincelles.

Waterblock 1A-HV3 et tuyaux

Pièce maîtresse du circuit, le 1A-HV3 apparaît très sobre de l'extérieur mais renferme une spécificité au niveau de la conception. En effet, contrairement aux blocs traditionnels usinés dans la masse, celui-ci est en fait un empilement de fines plaques de cuivre d'épaisseur 0.5 mm, que l'on appellera un "feuilleté". Ces feuilles sont ajourées différemment et leur superposition va créer des canaux très fins de 0.5 mm de largeur dans lesquels le fluide va circuler. Qui dit canaux très fins dit canaux très efficaces thermiquement parlant mais aussi pertes de charges plus élevées et risque d'encrassement accru si on ne prend pas ses précautions.

Il a pour dimensions hors embouts 57*48*15 mm et un poids de 300 gr. Le bloc est composé à 30 % de cuivre électrolytique pour la partie centrale et le reste est en laiton. Les 42 feuilles de 0.5 mm se trouvent très fortement compressées au centre entre les 2 pièces de laiton grâce à 2 tirants qui y sont solidement ancrés. Il faut comprimer au maximum, sans déformer, pour assurer l'étanchéité au niveau des feuilles puisque rien n'est soudé ni même collé. La différence entre le 1A-HV2 (36 feuilles) et le 1A-HV3 (42 feuilles) se joue simplement sur la perte de charge occasionnée et la diminution de celle-ci dans le cas du 1A-HV3 pour maximiser le débit. Ils possèdent le même nombre de minicanaux (28) mais le 1A-HV3 dispose de 14 canaux de distribution inter-feuilles au lieu de 8 pour le 1A-HV2 et des embouts plus gros en 1/4" au lieu de 1/8".

Du fait de la structure très fine et un peu tortueuse, les colorants en poudre et certains LDR qui se déposent sont à bannir. Votre circuit doit être propre si vous voulez éviter d'encrasser les canaux inutilement et l'utilisation d'un filtre peut être intéressante. Je vous conseille d'ailleurs fortement de rincer à grande eau tous les éléments du kit avant de les monter car il peut y subsister des écailles de peinture et des résidus de brasure à l'intérieur comme ce fût mon cas. Evitez les chocs sur les arêtes du bloc car la peinture s'écaille relativement vite dans ce cas là.

Si jamais vous constatez un début d'encrassement, le mieux est d'injecter un grand débit d'eau avec un robinet domestique (grosse pression disponible) en passant à l'envers pour tenter de déloger les intrus. De l'air comprimé à haute pression peut sûrement faire l'affaire aussi. Et en dernier recours un peu d'acide chlorhydrique (précautions d'usage) à l'intérieur et le bloc sera comme neuf. Contrairement au 1A-HV2 il n'est disponible qu'en bleu pour l'instant :

La base apparaît plane et sans défauts visibles de réflexion (feuille quadrillée) mais elle est loin d'être polie façon miroir car la rugosité est bien visible. Je pense que les blocs sont aplanis sur une ponceuse à bande industrielle vu les rayures toutes identiques dans le sens de la longueur. L'assemblage de chaque feuille sur les tirants ne peut en effet pas donner une surface rigoureusement plane d'où cette correction nécessaire.

L'emploi d'embouts à coiffe garantit une sécurité optimale face aux fuites potentielles qui pourraient survenir avec d'autres raccords classiques à la suite d'un arrachement ou d'un décrochage de tuyau. Ils sont filetés en R1/4" gaz, c'est à dire un filetage cylindrique que l'on visse à fond pour que l'étanchéité se fasse sur le joint torique disposé sous la tête de serrage. Le diamètre interne de passage de ces raccords fait 7 mm et ils permettent l'utilisation de tuyau 8/11 mm. A propos des tuyaux, préférez ceux en PVC, ils sont plus souples et un peu plus épais que les tuyaux PUR et donc un peu plus faciles d'emploi :

 
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.