logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Aurora : réalisation d'une cascade - Page 1/11

Rédigé par David D. - 05/12/2005
Catégorie : Extreme-Cooling



 
Page suivante »

Introduction

Comment monter toujours plus haut en fréquence avec un processeur ? En allant à ultra basse température tout simplement... Le terme "tout simplement" est ici de trop, car plus on veut descendre en température, plus la difficulté est présente.

Les petits systèmes frigorifiques, du type Vapochill Lightspeed ou Mach II, sont très simples de fonctionnement et relativement utilisés par les overclockers. Ils sont quasiment à la portée de n'importe qui au niveau de la fabrication, pour peu que l'on sache braser correctement et respecter certaines règles essentielles. Ils permettent de bien réduire la température de fonctionnement du processeur, mais ça reste limité lorsque l'on souhaite vraiment pousser le matériel à ses limites. Pour aller plus loin, il faut passer à des systèmes un peu plus complexes, plus puissants et conçus de manière à atteindre des températures beaucoup plus basses entre -200 °C et -100 °C. Les tentatives à l'azote liquide à -196 °C, tel notre précédent projet ULTX, sont des solutions intéressantes et assez simples d'emploi, mais elles sont très limitée dans le temps car la consommation d'azote est relativement élevée. On peut alors manquer de temps pour optimiser et essayer toutes les possibilités que l'on souhaiterait car si on n'a pas l'azote à volonté, il faut bien l'acheter et cela coûte un peu d'argent...

Pour pallier à ça et avoir une souplesse d'emploi nettement plus importante, on utilise ce que l'on appelle des cascades qui sont des systèmes à plusieurs compresseurs permettant de maintenir de très basses températures sans contrainte de temps. On travaille alors en circuit fermé et non plus en système ouvert comme avec l'azote liquide ou la glace carbonique ("dry ice" ou glace sèche en français). Aurora est donc un projet destiné à atteindre des températures très basses de manière continue. Ce gros système étagé est entièrement conçu et réalisé pour permettre la liquéfaction de gaz à très basse température d'ébullition, non utilisables dans des systèmes classiques.

L'objectif souhaité (et très optimiste) est de pouvoir fabriquer de l'azote ou de l'air liquide directement avec Aurora pour tourner en cycle continu au niveau du processeur, mais la tâche est extrêmement complexe ! On souhaite aussi éviter tous les problèmes rencontrés avec la condensation, qui est sévère à très basse température, avec un système de caissons identiques à l'ULTX pour éviter d'avoir à isoler tout un système. Et enfin, on souhaite pouvoir utiliser n'importe quel processeur et en même temps gérer un SLI à très basse température sans aucune contrainte. Le tout devra être le plus propre et le plus compact possible.

Avant de commencer, il faut évoquer de la fin du projet car, malheureusement, à la suite d'un départ plus que précipité pour aller vivre aux USA, le projet Aurora a été fini en catastrophe et n'a pas pu subir tous les tests prévus. Le dossier est donc quand même fait pour montrer le travail accompli, les idées uniques qu'il contient, les explications de tel ou tel phénomène sur les cascades, etc. Espérons qu'un jour, Aurora sera réellement testée car pour l'instant elle dort paisiblement dans un hangar...

 
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.