5 décembre 2021

Integrity Fluid XP+ – Page 1

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling


Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C


Integrity Fluid XP+ – Page 1/6Rédigé par David D. – 22/01/2005
Catégorie : Watercooling

  1 – Introduction2 – Présentation du Fluid XP+3 – Mesures : influence de la viscosité4 – Mesures : conductivité électrique5 – Mesures : performances thermiques6 – Conclusions Page suivante »
Introduction

Et si jamais mon système de watercooling fuit dans l’ordinateur, ça grille tout ? On constate que cette question est généralement l’une des inquiétudes des néophytes qui découvrent le watercooling. De même, il suffit de raconter à quelqu’un, qui ne connaît pas le domaine, que vous allez refroidir votre ordinateur avec de l’eau et vous allez avoir droit à de grand yeux ronds et une remarque du genre « De l’eau avec l’électronique ? T’es pas un peu fou ?! ». Tout le monde ou presque sait que l’électronique et l’eau ne font généralement pas bon ménage…

Même si les fabricants font des efforts pour éviter de plus en plus les fuites éventuelles, il subsiste une petite part de risque à ce niveau. Les exemples les plus divers ne manquent pas : waterblock home-made raté, couvercle en plexiglas qui se fissure, arrêt de la pompe entraînant une surchauffe du waterblock et des tuyaux qui peuvent se décrocher, microfuite indécelable immédiatement, erreur de manipulation, oubli de fermer un robinet, etc. Il est évident que personne n’a envie de voir sa carte graphique dernière génération prendre une douche forcée à cause d’un waterblock CPU qui se mettrait à fuir. Même si la majorité a de la chance avec un matériel qui repart sans problème après séchage, d’autres peuvent en avoir moins et c’est direction la poubelle ou le SAV s’ils arrivent à la faire passer.

Le Fluid XP+ est un fluide censé ne pas causer de dommages à l’électronique en cas d’éclaboussures ou de contact prolongé. On dira que c’est un fluide diélectrique pour notre usage, c’est à dire qu’il conduit extrêmement mal le courant électrique (mais il le conduit quand même).

D’ailleurs, vous avez sûrement déjà entendu parler des fluides Fluorinert, développés par la marque 3M, qui servaient à refroidir les supercalculateurs CRAY par immersion totale sans aucun problème. C’est un peu la même chose ici avec le Fluid XP+ sauf que c’est plus abordable financièrement que les fluides industriels vraiment spéciaux.

Supercalculateur Cray T90 refroidi par immersion complète
  1 – Introduction2 – Présentation du Fluid XP+3 – Mesures : influence de la viscosité4 – Mesures : conductivité électrique5 – Mesures : performances thermiques6 – Conclusions Page suivante »

©2003-2019 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.