25 octobre 2021

Comparatif de 5 alim. fanless – Page 10

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling


Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C


Comparatif de 5 alim. fanless – Page 10/12Rédigé par David D. – 25/11/2004
Catégorie : Alimentations

« Page précédente 1 – Introduction2 – Considérations pratiques sur les alimentations fanless3 – Présentation de la Coolmax Taurus CF-3504 – Présentation de l’Etasis EFN-300 Fanless5 – Présentation de la Silentmaxx Fanless 423 W PCS6 – Présentation de la Silentmaxx Semi-Fanless 450 W7 – Présentation de la Yesico FL-420ATX TMS-28 – Récapitulatif9 – Moyens et méthodes de mesures10 – Maintien des tensions et consommations électriques11 – Températures de fonctionnement et nuisances sonores12 – Conclusions Page suivante »
Maintien des tensions

Tous les tests sont faits sans les sécurités de surchauffe, c’est-à-dire le TMS de la Yesico et la gestion du ventilateur interne de la Silentmaxx 450 pour ne pas favoriser celles qui seraient ventilées au détriment des passives pures. Pour être considérée comme valable par rapport à la norme ATX, les alimentations doivent respecter des critères de régulation lors de la mise sous charge. Une certaine tolérance est autorisée et figure dans le tableau ci-dessous.

Tolérances sur les tensions d’après la norme
Tension Tolérance Minimum Nominale Maximum
+12 V ±5 % 11.4 V 12 V 12.6 V
+5 V ±5 % 4.75 V 5 V 5.25 V
+3.3 V ±5 % 3.14 V 3.3 V 3.47 V
-12 V ±10 % -10.8 V -12 V -13.2 V
+5 VSB ±5 % 4.75 V 5 V 5.25 V

Le rail du 12 V est celui qui subit les plus grosses variations tout simplement parce que les cartes mère récentes fabriquent le Vcore du processeur avec du 12 V. Pour les Pentium 4 le courant est tiré du connecteur ATX12V sur deux fils par exemple. Lors de la mise à pleine charge d’un processeur récent, celui-ci va demander énormément de puissance sur le 12 V, ce qui provoque une chute de tension automatique si la régulation en amont ne compense pas.

Si le processeur demande 100 W réels et qu’on suppose que son étage d’alimentation ait un rendement de 80 %, il va demander en réalité 100 / 0.8 = 125 W au rail 12 V (25 W partiront en chaleur dans le VRM). Cela représente un courant de 10.5 A environ sur le rail 12 V, ce qui constitue une majeure partie de l’utilisation qui est faite de celui-ci. Les alimentations ont une capacité moyenne de 16 à 22 A sur le 12 V dont une grosse partie rien que pour le processeur. Il faut encore ajouter la consommation des disques durs (0.5 A / pièce), des divers lecteurs optiques et d’une partie de la carte mère qui tire sur le 12 V. On arrivera vite à saturer un rail 12 V pauvre en courant pour peu qu’on overclocke la machine. Les tensions s’effondreront d’autant plus si la qualité n’est pas au rendez-vous.

Voici les tensions relevées au bout de deux heures pour l’Idle et le Full Load afin de laisser le temps de se stabiliser en température.

Variations des tensions sur le rail 12 V
Tensions config. normale (V) Tensions config. overclockée (V)
Idle Full Load Ecarts Idle Full Load Ecarts
CoolMax 350 W 12.053 11.934 -0.119 12.010 11.776 -0.234
Etasis 300 W 12.092 11.896 -0.196 12.017 11.772 -0.245
SilentMaxx 423 W 12.061 11.843 -0.218 11.954 11.493 -0.461
SilentMaxx 450 W 12.171 12.043 -0.128 12.115 11.875 -0.240
Yesico 420 W 12.102 11.982 -0.120 12.033 11.804 -0.229

Toutes les alimentations sont bonnes sauf la Silentmaxx 423 W qui ne tient pas la charge et dont la régulation s’effondre. Est-ce dû au fait que les composants de puissance soient très éloignés du PCB ? Le fait qu’elle n’ait que 16 A disponibles sur le rail 12 V est sans doute également une cause de cet effondrement (même si ça reste dans la norme). La Silentmaxx 450 W apparaît être la plus régulière autour de la valeur 12 V.

On fait de même pour le 5 V, mais les variations sont faibles puisque aucune puissance supplémentaire n’est réellement demandée sur ce rail lors de la mise en charge du processeur. Un banc résistif serait nécessaire pour charger chaque rail indépendamment avec une valeur connue.

Variations des tensions sur le rail 5 V
Tensions config. normale (V) Tensions config. overclockée (V)
Idle Full Load Ecarts Idle Full Load Ecarts
CoolMax 350 W 5.051 5.073 +0.022 5.065 5.118 +0.053
Etasis 300 W 5.055 5.074 +0.019 5.063 5.095 +0.032
SilentMaxx 423 W 5.117 5.136 +0.019 5.100 5.152 +0.052
SilentMaxx 450 W 5.093 5.113 +0.020 5.106 5.135 +0.029
Yesico 420 W 5.091 5.103 +0.012 5.096 5.135 +0.039

Pas grand chose d’intéressant à voir sur le rail 5 V avec la configuration proposée. Les valeurs nominales sont excellentes avec des variations insignifiantes. Contrairement au 12 V, ce rail 5 V n’est pas vraiment un facteur limitant.

Juste pour information, on poste les résultats du rail 3.3 V avec des variations moyennes encore plus faibles de l’ordre du millième de volt. Les valeurs données sont celles en Idle dans la configuration normale et celles qui sont obtenues à la charge maximale sur la configuration overclockée pour tenter d’avoir l’écart le plus grand possible.

Variations des tensions sur le rail 3.3 V
Tensions à charge minimale Idle (V) Tensions à charge maximale Full Load (V) Ecarts maxi
CoolMax 350 W 3.304 3.301 -0.003
Etasis 300 W 3.394 3.391 -0.003
SilentMaxx 423 W 3.444 3.438 -0.006
SilentMaxx 450 W 3.295 3.291 -0.004
Yesico 420 W 3.336 3.334 -0.002

Les valeurs nominales sont très bonnes avec des variations infimes. Le 3.3 V n’est pas non plus un facteur limitant.

A noter qu’on voit de plus en plus d’alimentations avec des fils DC Sense qui renseignent le circuit de régulation de l’alimentation sur la tension délivrée juste au niveau du connecteur ATX20. Si le circuit détecte une baisse de tension au connecteur, dû à un fort courant demandé, il doit compenser en relevant la tension sur le rail concerné pour avoir un niveau correct à la sortie. Le 3.3 V était de rigueur pour compenser les chutes de tension dans le fil vu le courant important qui peut y passer, mais certains fabricants équipent chaque rail avec ce retour d’information. Il est facile de le voir en regardant le connecteur principal, car on voit deux fils, dont un tout fin, dans la broche du 3.3 V (en orange) par exemple.

La Coolmax 350 W, la Silentmaxx 450 W et la Yesico 420 W possèdent un fil de retour sur les trois tensions principales. L’Etasis 300 W possède un DC Sense sur le 3.3 V et le 5 V, alors que la Silentmaxx 423 W n’en possède aucun, chose qu’on ne retrouve que sur les alimentations basiques ou nonames qui régulent comme elles peuvent, à l’aveuglette si l’on peut dire.

Consommations électriques

La consommation électrique réelle de l’unité centrale seule nous renseigne indirectement sur le rendement de l’alimentation concernée, pour une même configuration et une même demande de puissance du côté continu. La valeur du rendement ne sera pas connue explicitement, car il faudrait mesurer tous les courants délivrés et faire le rapport entre les deux puissances obtenues. Le wattmètre nous donne directement un classement des alimentations, la meilleure étant celle qui consomme évidemment le moins. Moins de consommation signifie des économies sur la facture d’électricité et permet aussi de dégrader un peu moins d’énergie en chaleur, ce qui préserve l’alimentation.

On relève d’abord les consommations lors de la veille, car ça consomme un tout petit peu. En effet, il faut assurer le +5 V Standby qui alimente toujours la carte mère, même si l’ordinateur est éteint, pour lui permettre de sortir du mode veille par un Wake On Lan ou une sollicitation au clavier par exemple. Sans utiliser une multiprise avec interrupteur général, l’ordinateur même coupé, consomme inutilement et coûte de l’argent !

Consommations électriques en veille
Puissances absorbées (W) cos(phi)
Etasis 300 W 3.4 0.07
SilentMaxx 450 W 3.5 0.17
Yesico 420 W 3.6 0.17
CoolMax 350 W 3.7 0.18
SilentMaxx 423 W 4.7 0.36

Celles qui nous intéressent plus particulièrement sont les consommations avec la machine allumée dans différentes situations pour voir les différences de consommations. Celle qui consomme le moins est encore évidemment la meilleure sur le point de vue du coût de fonctionnement.

Consommations électriques en fonctionnement
Puissances configuration normale Puissances configuration overclockée
Idle cos(phi) Full Load cos(phi) Idle cos(phi) Full Load cos(phi)
CoolMax 350 W 80 W 0.78 170 W 0.8 110 W 0.8 272 W 0.81
Etasis 300 W 83 W 0.79 172 W 0.91 111 W 0.87 273 W 0.97
Yesico 420 W 82 W 0.85 172 W 0.83 111 W 0.84 275 W 0.85
SilentMaxx 450 W 85 W 0.84 173 W 0.85 112 W 0.83 276 W 0.83
SilentMaxx 423 W 87 W 0.62 175 W 0.66 114 W 0.64 289 W 0.69

Elles se tiennent toutes dans un mouchoir de poche sauf encore une fois la Silentmaxx 423 W qui fait des siennes et qui est largement en retrait à haute charge. La Coolmax 350 W arrive en première position et fait preuve d’un bon rendement, pas mal pour une marque peu connue. L’Etasis 300 W est également bien placée malgré le fait qu’elle nécessite un peu de puissance supplémentaire pour faire fonctionner le circuit actif pour la correction du facteur de puissance. Comme quoi une alimentation surdimensionnée ne sert pas à grand chose sauf à consommer plus…

A noter que seule l’Etasis est dotée d’une correction active du facteur de puissance, ce qui permet d’avoir un cos(phi) proche de 1 à pleine charge, conformément à ce qui est annoncé. Toutes les autres font de la correction passive, mais on arrive tout de même à de bonnes valeurs pour le cos(phi). On voit bien que l’actif ne prend réellement toute sa dimension qu’une fois l’alimentation suffisamment chargée, alors qu’en passif sa valeur ne varie que très peu. Correction active et passive n’ont rien à voir avec la qualité générale. Pour plus d’informations, il suffit d’aller voir l’explication dans ce précédent dossier.

« Page précédente 1 – Introduction2 – Considérations pratiques sur les alimentations fanless3 – Présentation de la Coolmax Taurus CF-3504 – Présentation de l’Etasis EFN-300 Fanless5 – Présentation de la Silentmaxx Fanless 423 W PCS6 – Présentation de la Silentmaxx Semi-Fanless 450 W7 – Présentation de la Yesico FL-420ATX TMS-28 – Récapitulatif9 – Moyens et méthodes de mesures10 – Maintien des tensions et consommations électriques11 – Températures de fonctionnement et nuisances sonores12 – Conclusions Page suivante »

©2003-2019 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.