logo
lundi 12 mai 2008
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumPartenairesA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


BDD Overclocking
Screen Max
Vmods
Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling


Comparatif de pompes Laing - Page 1/10

Posté le 06/10/2004
Rédacteur : David D.
Catégorie : Watercooling


« Accueil

Page suivante »

Introduction

Avec la démocratisation du watercooling, l'utilisation des pompes d'aquarium couramment employées tend à se restreindre avec l'apparition de nouvelles pompes dédiées. Celles-ci, issues pour la plupart de l'industrie, sont conçues ou adaptées pour mieux correspondre aux besoins actuels d'un refroidissement par eau. Plus petites, plus fiables, plus efficaces et demandant très peu d'entretien, elles se révèlent très souples d'emploi pour l'utilisateur.

On va donc tester 2 pompes spécifiques fabriquées par la firme Laing Thermotech, à savoir la Dangerden DD12V-D4 (alias Laing D4) et la toute nouvelle que personne n'a encore, la Laing DDC. Un comparatif sur différents points sera effectué avec une Eheim 1048 et une Eheim 1046 très bien connues dans le monde du watercooling. On regardera principalement les pressions, les débits dans différents circuits, leurs consommations électriques, leurs bruits/vibrations, etc.

La société Laing, d'origine allemande, développe principalement des pompes à haut rendement destinées à des installations solaires et sanitaires depuis les années 1970. Son expérience dans ce domaine n'est plus à prouver depuis le temps et elle dispose de plusieurs brevets spécifiques au design très particulier de ses pompes. De grands fabricants, tels que DangerDen et Swiftech, se fournissent chez eux et se positionnent en tant que revendeurs pour une utilisation avec un watercooling.

Comme la Laing DDC n'est pas encore vraiment disponible contrairement à la D4, la version testée sera la version industrielle sans tachymètre (pour détecter la rotation) ni changement de tension pour la calmer ou la booster. Ce n'est qu'une histoire de câblage pour la version finale puisque le circuit électronique est complet et en soudant un fil électrique là où il faut, j'ai activé le tachymètre sans aucune difficulté.

Pour information et non des moindres, la Laing DDC est celle récemment choisie par Apple pour équiper le nouveau Bi-G5 watercoolé d'origine avec gestion de celle-ci directement par l'OS. Ci-dessous figure le système de watercooling des G5 avec la Laing DDC à gauche. Elle est ici équipée de son compensateur de volume, placé en dessous, qui est en fait une membrane déformable. Elle permettra de faire face aux variations de volume engendrées par la dilatation de l'eau lorsqu'elle chauffera puisqu'il n'y a pas de réservoir et pas d'air. Sans ce dispositif, la pression dans le circuit grimperait vite à la moindre variation de température puisque l'eau est incompressible (à faible pression) et que le circuit est quasiment indéformable. Avec une pression plus élevée, l'eau chercherait à tout prix à s'échapper du circuit en occasionnant des fuites aux endroits les plus vulnérables :

Avouez qu'un grand constructeur comme Apple qui utilise cette pompe dans ses systèmes donne un sentiment de confiance et de fiabilité non négligeable quand même. Les tests qui vont suivre ne trahiront pas cette impression sur cette pompe très sympathique à tous les niveaux, je dois bien le reconnaître après coup.



« Accueil

Page suivante »

©2003-2008 Cooling-Masters. Tous droits réservés.