28 juillet 2021

Actualités95

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


BDD Overclocking
Screen Max
Vmods


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling



1A-Cooling n’a qu’à bien se tenir…
Posté par David D. le 15/07/2004 à 21:50 | Source : Forum Cooling-Masters | 14 commentaire(s)

Bzaz, l’un de nos forumers, a mis en place une technique d’attaque chimique pour créer les différentes feuilles qui composent un waterblock du type 1A-HVx par exemple. Les plaques font ici 0.2 mm d’épaisseur pour garantir des canaux très fins et très efficients (attention au débit final). On peut laisser libre court à son imagination car la méthode permet d’obtenir des designs internes qui sont impossibles à réaliser avec des méthodes traditionnelles d’usinage et dans des finesses extrêmes.

Pas de découpe au cutter ni de machines industrielles pour découper les plaques, mais juste un mélange d’acide chlorhydrique et d’eau oxygénée (/! dangereux) qui permet en quelques minutes d’avoir les formes à assembler avec des tirants (méthode d’assemblage des feuilletés visible dans cet article). Le résultat est vraiment très pro et très prometteur car peu coûteux. Les détails de toutes les techniques envisagées sont dans un gros topic sur le forum dans la source. Maintenant, on attend donc la suite avec impatience !


Eclaircissement sur le test du Reserator
Posté par David D. le 12/07/2004 à 15:56 | 15 commentaire(s)

Le test publié du Reserator a déclenché quelque peu les passions à cause de certains ne sachant ni lire ni analyser un graphe quelconque, ou ayant sauter directement à la conclusion en ayant forcément rien compris au cheminement du test. Je pense qu’il est nécessaire de faire une petite mise au point et je vais donc mettre les choses au clair ici car tout le monde n’a pas lu les explications données sur un topic sur Hfr sur le pourquoi des variations et des résultats plus ou moins incorrects de certains. Certains ne savent pas non plus comparer 2 tests différents et voir que mon test est assez proche de celui de Hfr par exemple…

Le point qui n’a pas été du tout compris, et pourtant qui est bien explicité dans l’article, car j’étais certain que ça allait poser problème, concerne la comparaison avec le ventirad Box d’Intel. En effet celui-ci est meilleur globalement que le Reserator quand on prend en compte les écarts entre la température qui ventile l’objet et la température du core. Cette méthode ne peut aucunement être remise en cause car elle caractérise la performance intrinsèque de chaque système testé.

Ce que vous n’avez pas compris et pris la peine d’analyser c’est que la majorité des autres tests se font dans des environnements différents, donc dans des conditions de tests non contrôlables. Prenons des exemples qui vont montrer de manière évidente les limites d’une telle méthode.

On va prendre 3 tours différentes : une noname pas ventilée, une Antec bien ventilée et une tour aménagée de façon à avoir un blowhole en face du processeur avec un tube qui amène l’air extérieur directement au ventilateur (une des meilleures solutions possibles et d’ailleurs préconisée par Intel). Ce même air frais extérieur traverse et refroidit le Reserator puisqu’il est extérieur à la tour.

Si on reprend les mesures à la plus grosse dissipation, on obtient un écart global air/proco de 41.9 °C pour le ventirad Box et de 43.4 °C pour le Reserator. Le Reserator sera toujours à l’extérieur donc l’écart absolu en utilisation normale ne changera pas. Seul celui du ventirad va évoluer et vous allez voir pourquoi…

• 1er cas : Prenons d’abord la tour noname peu/pas ventilée. L’air à l’intérieur est environ à 20 °C au dessus de la température ambiante (cas réel avec un Athlon 1.2 GHz non o/c + Taisol). Imaginons que ce soit la configuration de test utilisée avec le ventirad Box, le ventirad va être ventilé avec de l’air très chaud à cause du confinement interne. On obtient alors un écart en fonctionnement égal à l’écart calculé de manière extérieure + l’écart engendré par la tour entre l’air ambiant et l’air réellement aspiré par le ventirad Box. On a donc un écart de 41.9+20=61.9 °C à présent à comparer au 43.4 °C du Reserator car il est dehors à l’air ambiant. Le ventirad Box apparaît donc beaucoup moins performant que le Reserator ici, pas de surprise…

• 2ème cas : On choisit maintenant l’Antec ou autre tour de marque qui est bien ventilée en général. La température à l’intérieur en fonctionnement va maintenant être beaucoup plus proche de la température ambiante extérieure. Admettons qu’on puisse maintenir un écart de 5 °C entre le dehors et le dedans (20 °C ambiant et 25 °C dans la tour par ex.). Le ventirad aspire donc maintenant de l’air plus frais et son écart global en fonctionnement est maintenant de 41.9+5=46.9 °C ! On est déjà beaucoup plus proche du Reserator (43.4 °C)…

• 3ème cas : On choisit maintenant la tour avec le blowhole sur la face latérale. Le ventirad aspire désormais de l’air à la même température que le Reserator puisqu’il n’est plus réchauffé par l’intérieur de la tour (meilleure solution). On se retrouve dans une situation analogue au test en extérieur pour qualifier la performance brute d’un système. L’écart global en fonctionnement du ventirad Box est donc à présent égal à 41.9+0=41.9 °C. Tiens donc, maintenant le Reserator (43.4 °C) est plus mauvais que le ventirad Box…

On obtient donc 3 jugements différents sans que la performance réelle du produit testé n’ai changé à aucun moment ! D’après vous laquelle des 3 premières tours est la plus valable ? Réponse : Aucune… Les environnements sont différents et influencent dans un sens ou dans l’autre la performance globale du système de refroidissement. Tester la véritable force d’un système impose de n’être dépendant d’aucun environnement et certains auront du mal à comprendre. Tout doit être découplé pour ne pas influencer d’une quelconque manière le résultat final, sans quoi on peut faire dire tout et n’importe quoi (sans prendre en compte en + les erreurs de mesures et autres aberrations) !

C’est à vous à faire l’effort de compréhension sur la différence entre un ventirad et un watercooling extérieur par exemple. Tout le monde n’a pas une Antec, donc tout le monde n’aura pas le même résultat. Il faut donc donner un indice de performance qui est indépendant de tout et qui sera valable pour tous les lecteurs. Alors soit vous lisez tout correctement et vous faîtes un petit effort de compréhension, soit ce n’est pas la peine de lire. Certains font des remarques complètement farfelues et fausses où il est manifeste qu’ils n’ont rien lu du tout et ont juste regarder les images…

J’espère que la situation sur le résultat est plus claire à présent. Si questions pertinentes, vous savez où me trouvez…


Dossier : Zalman Reserator 1
Posté par David D. le 10/07/2004 à 00:02 | Source : Cooling-Masters | 37 commentaire(s)

Et hop un Reserator 1 testé ! Système silencieux par excellence, les performances sont loin d’égaler celles des meilleurs kits commerciaux ventilés. Entre silence et performances, il y a des concessions à faire…

Idéal pour les petites configurations ou les PC destinés au home-cinéma par exemple, il s’avérera vite dépassé (sans être catastrophique non plus et chacun juge comme il veut) quand on doit lui faire avaler un gros paquet de watts lors d’overclockings poussés.


Cascade SS enfin testé !
Posté par David D. le 08/07/2004 à 11:58 | Source : Procooling | 10 commentaire(s)

La version argent du célèbre waterblock Cascade a été testé par Phaestus. Mais ne rêvez pas trop pour en avoir un car ces blocs ne sont plus fabriqués et il n’existe que quelques très rares versions SS vu le prix qu’il coûte… Est ce que l’emploi de l’argent très proche du cuivre niveau conductivité thermique et les légères modifications de design valent le coup ? Il suffit d’aller voir le test en cliquant sur la source.


Nouveaux évapos microstructurés
Posté par David D. le 28/06/2004 à 22:43 | Source : Forum Cooling-Masters | 14 commentaire(s)

Les évapos du trio Lavamagma, Lexa et Manu sont enfin sortis !

Superbe travail d’érosion au fil pour les fabriquer, mais également très long puisqu’il faut plus de 7 heures pour fabriquer 1 seule base (pointes 0.5×0.5 mm sur 8 mm de hauteur) à cause de l’extrême lenteur du procédé… Ils feront de bons évapos grâce à l’énorme surface de contact qui sera noyée pour assurer une bonne ébullition du fluide réfrigérant injecté dedans. Vivement les essais ! Plus de photos en haute résolution sur le forum en cliquant sur la source.


©2003-2019 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.