28 septembre 2021

Actualités39

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


BDD Overclocking
Screen Max
Vmods


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling



Silverstone Zeus ST75ZF 750 W
Posté par David D. le 25/07/2006 à 00:00 | Source : JonnyGuru | 1 commentaire(s)

Voici une alimentation puissante qui permettra l’utilisation de configurations très chargées (SLI/Crossfire ou plus) puisqu’elle est annoncée pour 750 W maxi. Quatre rails de 18 A maxi chacun sont de la partie et permettent jusqu’à 720 W de puissance sur le 12 V. Le test s’attache à effectuer bon nombre de cas de figures de chargements avec calcul des rendements et visualisation des tensions, bref du bon travail. L’intérieur est extrêmement chargé comme le montre la photo et le tout est ventilé par un seul 80 mm.

Résumé : Today I have in my possession the Silverstone Zeus ST75ZF. It is one of the latest efforts to come out of Silverstone. Manufactured by Etasis, four 12V rails, OEM quad SLI support, quiet operation with a single 80MM cooling fan… it looks like fun.

Lire le test de JonnyGuru


Intel Kentsfield Quadcore déjà à 4.5 Ghz !
Posté par David D. le 24/07/2006 à 16:45 | Source : Forum Cooling-Masters | 8 commentaire(s)

Alors que le Conroe vient d’arriver à près de 5501 Mhz avec du LN2 par Coolaler, le Kentsfield de Tyrou, successeur du Conroe, vient de battre l’ancien record de fréquence à 4462 Mhz sans désactiver quoi que ce soit et en atteignant les 4550 Mhz avec une cascade à 3 étages. Autant dire que les 4 coeurs de Conroe à cette fréquence fourniraient une belle puissance de calcul pour un logiciel sachant l’exploiter correctement.

Néanmoins, la carte mère (Bad Axe rev304 moddée) impose un FSB max vers 267 MHz, un prochain BIOS réglera peut être le souci. Heureusement, les coefficients sont totalement libres pour cet ES…

Validation CPU-Z


Apack ZeroTherm BTF90 Copper
Posté par David D. le 24/07/2006 à 15:20 | Source : Frostytech | 1 commentaire(s)

Frostytech vient de tester un ventirad d’une firme inconnue par chez nous qui se prénomme Apack. Ce ventirad, à la forme d’un papillon vu de haut, est tout en cuivre (678 gr) et intègre bien sûr des heat-pipes pour répartir la chaleur sur un maximum d’ailettes ventilées par un 92 mm régulé (PWM). Ces heat-pipes passent d’ailleurs plusieurs fois dans les ailettes contrairement à d’autres modèles.

Il supporte tous les sockets récents chez Intel et AMD et le fabricant le destine à des charges inférieures à 150 W. Son tarif est intéressant puisqu’il est annoncé à $38, mais il faut pouvoir le trouver… Le test le positionne dans le peloton de tête au niveau des performances thermiques, mais il n’est pas le plus silencieux, loin de là.


Aerocase Condor et Raven
Posté par David D. le 24/07/2006 à 15:15 | Source : Aerocase | 3 commentaire(s)

La société Aerocase propose des systèmes de refroidissement passif destinés aux cartes graphiques. Basés sur l’utilisation de heat-pipes coudés de 6 mm, au nombre de 2 ou 3 suivant la puissance de la carte, une grande surface ailetée vient se positionner verticalement et devant le CPU pour être devant le ventilateur arrière de la tour s’il y en a un.

Le modèle Raven à 2 heat-pipes est destiné au milieu de gamme chez ATI ou nVidia avec une « limite » à 70 W (ATI 9600, 9700, 9800, X800 et nVidia 5900, 6600,6800) tandis que le modèle Condor à 3 heat-pipes se destine au haut de gamme avec une « limite » à 105 W (ATI X850, X1800, X1900 et nVidia 6800 Ultra, 7800, 7900).

Le Condor annonce un poids de 522 gr et compte tenu du bras de levier assez important, il faut éviter les mouvements brusques lors d’un transport par exemple. Le fabricant précise tout de même qu’il est souhaitable d’avoir une tour ventilée pour profiter au minimum d’un petit flux d’air car le passif pur ne vaut pas grand chose en thermique et à moins d’avoir des GPU dissipant très peu, point de salut… C’est la responsabilité du consommateur d’assurer ce flux d’air car les radiateurs peuvent devenir très chauds dans le cas contraire.


Titan Amanda TEC-Cooler
Posté par David D. le 21/07/2006 à 00:00 | Source : Crazy-Oc | 8 commentaire(s)

Titan remet au goût du jour le module Peltier avec son ventirad Amanda qui accuse un poids de plus de 1 kg et qui est extrêmement encombrant (2x 92 mm). Un peltier, avec un Qmax de 50 W et régulé pour éviter la condensation, s’intercale entre le CPU et le ventirad pour créer un gradient de température supplémentaire qui viendra diminuer la température du die.

D’après le test de Crazy-Oc, ça marche pas mal puisqu’il engendre un delta de température cpu/air de 31 °C à pleine charge contre 50 °C pour un gros ventirad classique. Même si le peltier n’est pas très puissant, il introduit quand même dans le cheminement de la puissance, une sorte de « contre-puissance » qui se soustrait au reste si l’on peut s’exprimer ainsi.

Evidemment pour arriver à ça, le peltier va consommer plus que 50 W bien sûr (non mesuré ici) ! Sa consommation électrique est toujours supérieure à la puissance maxi définie au courant maxi par le fabricant, merci au coefficient de performance (le terme rendement n’est pas trop approprié ici). Grosso-modo, ce coefficient de performance peut varier de 0.4 à 0.75, c’est à dire que pour 100 W absorbés électriquement par le peltier, il pourra transférer correctement 40 à 75 W de chaleur entre ces 2 plaques, pas terrible terrible… Il y a d’ailleurs souvent confusion et amalgame entre la puissance maxi de transfert du peltier (définie au courant maxi et pour un dT nul) et sa consommation. Ici, la consommation électrique devrait se situer vers 60-70 W probablement, ça dépendra de la charge et donc de la température des plaques. Ce n’est donc pas une puissance si petite que l’alimentation doit fournir, prévoyez en conséquence.

Rappel :

S’il y a une formule à retenir pour les peltiers, c’est celle-ci (dT = delta de Température) :

dT entre les 2 faces du peltier = (1 – (puissance dissipée/puissance maxi du peltier)) x dT maxi du peltier

Si un peltier est donné pour 100 W maxi et un dT maxi de 70 °C (@ 0 W) entre ses 2 faces, cela signifie que :

• si le processeur dissipe 0 W (peu d’intérêt, il est éteint…), on a dT = 70 °C, c’est à dire 70 °C de différence entre les 2 faces du peltier. Si la face chaude est à 40 °C, la face froide sera à -30 °C.
• si le processeur dissipe 100 W (= puissance maxi du peltier), on aura les 2 faces du peltier à la même température, soit dT = 0 °C. Si la plaque chaude est à 40 °C, la plaque froide sera également à 40 °C, le peltier est à sa limite, c’est comme si il n’existait plus.

Entre ces 2 cas extrêmes, le dT entre les 2 faces est proportionnel à la puissance dissipée suivant la formule du dessus tout simplement. Tout l’intérêt est donc de maintenir la plaque chaude aussi froide que possible pour que la plaque froide soit la plus froide possible, sa température étant directement liée à celle de la plaque chaude par le dT. Si on gagne 10 °C sur la plaque chaude, on gagnera aussi à peu près 10 °C sur la plaque froide (la température influence le dT).


©2003-2019 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.