25 octobre 2021

Actualités2

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


BDD Overclocking
Screen Max
Vmods


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling



Prolimatech et ses nouveaux gros ventirads
Posté par David D. le 25/03/2009 à 00:00 | 1 commentaire(s)

Après le Megahalems aux performances de haut niveau, la firme Prolimatech ne compte pas en rester là. Elle travaille actuellement sur trois nouveaux modèles de ventirads toujours aussi imposants et basés sur l’utilisation de ventilateurs Ø120 mm : le Genesis, le Jericho et le Mammoth. Bref, toujours plus d’ailettes et de ventilation pour améliorer autant que possible le transfert thermique entre les caloducs et l’air.

Le Jericho est le plus classique des trois avec la présence de six caloducs, deux jeux d’ailettes différentes et d’un seul ventilateur. On pourrait penser à y ajouter une jupe pour contraindre l’air à passer obligatoirement par les plus petites ailettes à l’avant au lieu d’être aspiré en partie dans l’espace central où est fixé le ventilateur.

Le Genesis est en quelque sorte un combiné puisqu’il utilise à la fois des ailettes verticales et horizontales couplées à six caloducs, le tout ventilé par deux 120 mm. L’avantage est de pouvoir brasser l’air près des barrettes de RAM et aussi évacuer une partie de l’air réchauffé vers l’arrière de la tour où se trouve généralement un ventilateur d’extraction.

Le Mammoth est encore en phase de réflexion et ressemble de loin au Cooler Master GeminII, mais dispose d’un arrangement de ses six caloducs et des ailettes un peu différent. Il va falloir faire un peu de place…


Gamme des Laing DDC toujours plus étoffée
Posté par David D. le 16/03/2009 à 00:00 | 8 commentaire(s)

Depuis sa sortie en 2004, la Laing DDC a connu quelques révisions pour pallier divers problèmes de jeunesse et quelques modèles aux capacités différentes ont vu le jour ensuite. La dernière documentation officielle du fabricant fait état de deux modèles jusque-là passés un peu inaperçus : la DDC 3.15 et 3.25 qui complètent les actuelles DDC 3.1 et 3.2. Il est un peu difficile de s’y retrouver avec les revendeurs français vu que les dénominations qu’ils utilisent ne sont jamais modifiées (tout comme les caractéristiques erronées) puisqu’elles font toujours référence aux premières de 2004 et sans parler des appellations 10 et 18 W qui sont communes à plusieurs pompes différentes…

La DDC 3.15 est quasiment équivalente à la DDC 3.1 puisque Laing annonce un même débit maxi de l’ordre de 400 L/h, une consommation électrique similaire et juste ~60 cmH2O de pression maximale supplémentaire (soit 4.1 mH2O maxi), ce qui ne changera quasiment rien dans un circuit quelconque. On revient donc au niveau de la courbe de pompe de la Laing DDC 1 originale.

La DDC 3.25 est la plus puissante de toutes et revient au niveau des anciennes DDC 1+ puisque la pression statique maximale atteint 6 à 6.8 mH2O maxi selon le fabricant contre 4.5 mH2O pour la DDC 3.2 actuelle, le débit maxi restant identique vers 570 L/h. Le rotor est normalement doté de deux couleurs, du bleu et du rouge. Reste à espérer que la fiabilité soit meilleure, car le taux de retour des DDC 2 semblait plus élevé à force de pousser la pompe.

Et notons enfin que dans la gamme des divers couvercles possibles, Laing en propose désormais un avec une entrée directement alignée avec l’oeil du rotor comme avec un couvercle en acrylique/Delrin (photo ci-contre). Malheureusement, celui-ci ne semble pas (encore ?) disponible directement chez les revendeurs…


Un Aquatube d’exception en version cuivrée
Posté par David D. le 10/03/2009 à 00:00 | Source : Aqua Computer | 7 commentaire(s)

Après avoir été produit en aluminium, en plexiglas et en Delrin, la firme Aquacomputer se paie le luxe de sortir un joli réservoir Aquatube tout en cuivre et issu de l’usinage d’un rondin de 3.2 kg. Ca n’a pas d’intérêt en soi ici, mais vu la baisse du cours des métaux après l’envolée d’il y a quelques mois, ils se sont dit « Pourquoi pas ? » après avoir résolu quelques problèmes d’usinage. Ca intéressera peut-être les collectionneurs sachant que son tarif est à la hauteur de l’objet puisqu’il est annoncé à 100 € pièce (embouts G1/4″ offerts), soit deux fois plus par rapport aux autres versions moins « nobles ».


Gérer tout son système avec le Koolance TMS-200
Posté par David D. le 09/03/2009 à 12:50 | Source : Koolance | 4 commentaire(s)

Besoin de gérer et d’avoir sous la main les divers paramètres d’un watercooling par exemple ? Comme d’autres solutions concurrentes du genre Aquaero ou mCubed par exemple, Koolance annonce son module TMS-200 à 79 € permettant de programmer le comportement d’un système de refroidissement selon des critères de température. Celui-ci se compose d’une carte fille pour y brancher les connecteurs des ventilateurs, d’une pompe, d’un débitmètre et de cinq sondes de température, ainsi que d’un logiciel qui s’occupera de réguler l’ensemble selon les besoins de l’utilisateur, le tout avec une sécurité programmable en cas de surchauffe. Le système est évolutif puisqu’un module optionnel TMS-EB200 à 40 € permet de doubler le nombre d’éléments à gérer dans le cas d’un double circuit par exemple. La carte utilise juste une liaison USB et un connecteur Molex pour l’alimenter en 12 V.


Swiftech MCW7000-T : du TEC pour les Core i7
Posté par David D. le 09/03/2009 à 00:00 | Source : XS | 2 commentaire(s)

D’ici six semaines, pour les adorateurs de TEC, Swiftech proposera à la vente son nouveau modèle d’échangeur MCW7000-T dédié au socket des Intel Core i7. Celui-ci intégrera un gros module Peltier 62×62 mm doté d’un Qmax de 437 W sous 24 V (Imax = 28.5 A, soit Pmax = 684 W), autant dire qu’il faudra lui prévoir une bonne alimentation à part et de quoi refroidir la face chaude convenablement si l’on souhaite l’utiliser au maximum de ses capacités. Comme les autres modèles de la marque, la base en cuivre utilisera leur classique grille de picots en forme de losange (0.6 mm) et le couvercle sera en Delrin.

Le tarif n’est pas encore connu, mais il se situera probablement entre 150 et 200 $ (le MCW6500 est déjà à 160 $), auxquels il faut ajouter pas loin de 200 $ pour une alimentation dédiée, ainsi que le watercooling nécessaire à la plaque chaude. Au final, ça revient assez cher et il est peut-être plus raisonnable de se faire un refroidissement à changement de phase qui permettra en plus de bien meilleurs résultats. A voir…


©2003-2019 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.