24 octobre 2021

Actualités180

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


BDD Overclocking
Screen Max
Vmods


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling



LogiX et LogiS pour Nvidia 8800 GTX/GTS
Posté par David D. le 12/03/2007 à 00:00 | Source : Lunasio-Cooling via XS | 7 commentaire(s)

Le magasin italien Lunasio-Cooling propose des waterblocks pour refroidir les cartes à base de G80. Ceux-ci sont tout en cuivre, mais pour simplifier la fabrication et éviter de faire 50 % de copeaux, les différentes parties surélevées sont en faites brasées à l’étain sur la plaque principale pour faire les plots de contact avec les puces de GDDR, le couvercle, l’appui sur le GPU, etc. La peinture noire cache les raccords et les brasures, mais on peut les percevoir légèrement.

L’intérieur est simple avec juste quelques canaux usinés seulement au dessus du GPU. Ca reste un peu artisanal : l’étanchéité est réalisée avec de la pâte (type Loctite) et sans aucun joint torique par exemple. Le poids final varie de 620 ou 660 gr suivant la version choisie. Le prix sera peut-être intéressant, car il n’est pas communiqué pour le moment.


Thermalright IFX-14, toujours plus grand…
Posté par David D. le 10/03/2007 à 13:30 | Source : Thermalright | 4 commentaire(s)

Décidément, Thermalright n’arrête pas de sortir des nouveautés en ce moment. Après l’Ultra 120 Extreme, même pas encore annoncé officiellement, voici l’énorme IFX-14 qui pointe le bout de son nez. Il est plus large que les autres pour accueillir un ou deux ventilateurs de 140 mm maximum et dispose de quatre heat-pipes de 8 mm. Il a une structure identique à un Thermaltake Sonic Tower par exemple.

En complément de celui-ci, le fabricant parle d’un deuxième radiateur possédant aussi deux heat-pipes et qui viendrait aider au refroidissement de la partie arrière de la carte mère avec un ventilateur de 70-80 mm. Malheureusement, aucune photo n’est disponible pour voir de quoi il s’agit précisément. Les radiateurs seuls pèsent respectivement 790 et 130 gr, donc on atteindra le kilogramme avec les ventilateurs… Un nouveau champion ?


IsoSkin Superconducting Heat Spreader
Posté par David D. le 10/03/2007 à 02:20 | Source : Novel Concepts | 6 commentaire(s)

Les bases à « chambre vapeur » semblent regagner un peu d’intérêt avec l’annonce faite par la firme Novel Concepts. Elle propose un heat spreader plus simple que les bases classiques de même nature. Rappelons qu’une base à « chambre vapeur » n’est rien d’autre qu’un heat-pipe mis sous la forme d’une base creuse et plate (voir les illustrations dans l’un de nos dossiers). Cela permet d’assurer une répartition de la puissance très homogène sur toute la surface de la base, contrairement à une base métallique où il subsiste toujours une zone chaude au point de contact (d’où les nombreux heat-pipes qu’on y colle pour éviter ça autant que possible), car la conductivité thermique est loin d’être infinie et ça limite bien sûr les performances.

La conductivité thermique effective d’une telle base est bien plus élevée que celle du cuivre (400 W/m.K), car on peut atteindre 10000 W/m.K suivant les conditions, soit 4 fois mieux que le diamant (~2500 W/m.K), le meilleur matériau à ce niveau. Cette grande conductivité permet de distribuer très rapidement la chaleur que l’on applique en un point à tout l’ensemble. On évite ainsi d’avoir une différence de température importance entre le point de contact et le bord de la plaque par exemple, autrement dit on évite d’avoir une zone chaude comme cela se produit sur les ventirads traditionnels.

Ici, leur plaque creuse ne contient pas de couche poreuse sur les parois pour ramener le fluide qui sert de vecteur au déplacement de la chaleur, contrairement aux bases classiques. C’est déjà suffisamment fin (0.5 mm en tout !) pour permettre le retour des condensats vers le centre par capillarité sans avoir recours à des microcavités poreuses qui donneront le même effet. Elle est remplie par quelques gouttes d’eau et un vide poussé est réalisé dedans pour que l’eau puisse bouillir à basse température comme dans un heat-pipe. La base est ainsi capable d’encaisser des puissances surfaciques de quelques centaines de watts par centimètre carré de surface

Si une puissance est injectée au centre de cette base, la température au contact grimpe, l’eau se met à bouillir et la vapeur formée augmente la pression localement au centre. Comme c’est pratiquement vide à l’intérieur, elle se déplace automatiquement presque à la vitesse du son vers les endroits les plus frais, car la pression locale y est légèrement plus faible qu’ailleurs (comme un courant d’air). La vapeur se condense alors en cédant la chaleur, acquise lors de son ébullition, aux ailettes qu’on mettra au-dessus de cette base. L’eau ainsi redevenue liquide retournera vers le centre grâce à la capillarité des microcanaux et le cycle est bouclé.

Ce genre de base n’est pas encore utilisé dans notre domaine, mais au niveau industriel cela se fait depuis longtemps (gros radiateurs pour transistors IGBT, Thermabase…). Il faut que quelqu’un s’y mette et les autres suivront comme d’habitude (la firme TTIC en fabrique, mais on n’a jamais rien vu sortir pour nous, dommage). Novel Concepts semble travailler dans ce sens avec divers tests en situation.

Nous verrons donc, car utiliser toute la base de manière homogène permet de réduire la taille du ventirad pour une même performance ou bien de ventiler moins, de tourner en passif plus facilement, etc. Imaginons que la coque externe d’un ordinateur portable soit en fait une fine base Isoskin géante où toute la puissance dissipée s’y répartirait, on n’aurait plus besoin de ventilateur…


Swiftech Apogee GTX, quoi de neuf ?
Posté par David D. le 10/03/2007 à 00:00 | Source : Swiftech | 3 commentaire(s)

Un communiqué vient de nous annoncer la sortie d’une variante de l’Apogee GT, que nous avions testé dans ce dossier, et qui se prénomme Apogee GTX. Pas grand-chose de neuf puisque la structure interne est exactement la même, mais les embouts sont cette fois plus éloignés suivant une diagonale.

Il y a un bel effort sur le look, qui change radicalement des anciens modèles, en étant plus « agressif ». Il dispose d’embouts métal et d’un couvercle en aluminium anodisé 2 fois (nickel et zinc/cobalt) pour éviter toute réaction électrolytique avec le cuivre notamment. Côté performances, il semblerait que l’allongement du chemin pour l’eau, qui augmente très légèrement la perte de charge, amène un petit gain supplémentaire (~1 °C aux 100 W, pas facilement visible donc). Tout comme le GT, il disposera d’un joint supplémentaire pour créer la base convexe que nous avions détaillée dans le dossier cité précédemment.

Pour finir, le tarif fait un peu mal pour ce haut de gamme Swiftech tout usiné puisqu’il est annoncé à 75.95 $ (GT à 50 $), qu’on retrouvera très probablement à 75.95 € en France… Dommage qu’on ne puisse pas juste acheter le couvercle pour changer le waterblock !


L’imposant Accelero S2 en test
Posté par David D. le 09/03/2007 à 12:45 | Source : Eiskaltmacher | 2 commentaire(s)

Le site Eiskaltmacher propose un petit dossier sur ce nouveau ventirad d’Artic Cooling et destiné au refroidissement passif de certains modèles de cartes graphiques. Il est assez imposant d’après les photos suivantes, mais relativement léger avec ses 210 gr. Il obtient de bonnes performances en passif selon l’auteur sur une ATI Radeon X1600XT, qui n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus gourmand.

Accéder au test de l’Accelero S2


©2003-2019 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.