logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Montage d'un radiateur à caloducs exposés /!\

Posté par David D. le 14/02/2008 à 11:20

Cette manière de monter les caloducs sur une base, pour en assurer le contact direct avec l'IHS, est intéressante du point de vue thermique puisqu'elle supprime une interface. Elle se répand donc petit à petit chez diverses marques (Scythe, Evercool, Xigmatek, etc.), mais il faut noter que ça devient aussi plus fragile et ça n'est jamais pointé du doigt.

L'IHS d'un CPU n'étant jamais vraiment plan, mais concave la plupart du temps avec les arêtes/bords bien plus relevés, le montage du radiateur peut provoquer des dégâts irréversibles sur les caloducs dans certaines circonstances. En temps normal, la paroi de ceux-ci est déjà très fine (0.3~0.5 mm), mais une fois la base ajustée et polie par le fabricant pour la rendre plane et reposer correctement sur tous les caloducs, elle le devient encore plus et les bords de l'IHS peuvent alors les abîmer, le cuivre étant relativement mou.

Il vaut mieux vérifier l'état de surface de l'IHS et ne pas serrer inutilement fort pour éviter de marquer, voire de crever, les caloducs. Il est préférable d'éviter de polir à nouveau ce genre de radiateur si on ne le fait pas non plus sur l'IHS, ça ne ferait qu'accentuer le problème.


On voit l'empreinte carrée de l'IHS laissée par ses bords relevés tout le tour et une partie est bien renfoncée en haut.


News précédente :
Scythe Orochi : qui aime la démesure ?
News suivante :
Sortie d'un nouveau modèle, le Noctua NH-U9B




Vos commentaires
A vous la parole...

le 14/02/2008 à 12:20
loydmc
Au moins le contact est parfait avec les angles de l'IHS ! :D
le 14/02/2008 à 12:29
Xploited Titan
oki, bon à savoir, je pensais passer à un dissipateur à caloducs exposés, et vu que je serre d'habitude comme un bourrin :whistle:

Sinon, si on crève un des tuyaux, y a pas de danger pour le matos? Je me rends bien compte que les perfs de refroidissement seront nettement moindres, mais le produit, est-il conducteur, acide ou autre?
le 14/02/2008 à 12:33
Rosco
Les caloducs emploient majoritairement de la flotte pure, mais il n'y en a à peine que quelques gouttes dedans et c'est +/- piégé par la structure capillaire interne de toute façon.
le 14/02/2008 à 22:19
Avlin
Un caloduc ouvert ca donne comme une sorte de sable (structure capillaire) de cuivre humide. Mais c'était l'idée de qui de faire de tel dissipateur ??? vu la puissance dissipée sur une faible surface un minimum d'épaisseur de cuivre est necessaire.
le 14/02/2008 à 22:23
xalis
Personne, c'est l'idée des industriels qui l'utilisent beaucoup pour des énormes transfo / laser et autres.
le 15/02/2008 à 02:57
Mastaba
Il suffirait pas d' avoir une plus grosse épaisseur à cet endroit ?

Les commentaires ne sont plus autorisés après 90 jours.



©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.