Cooling-Masters
Connexion · INSCRIPTION · Site Recevoir à nouveau l'e-mail de validation


Waterblock pour peltier

Ajouter ou retirer ce sujet de vos favoris  ·  Suivre ce sujet  ·  Imprimer ce sujet
Page précédente    Page suivante 
davidOA


Membre
Messages : 4

dimanche 17 janvier 2016 à 18:49:57     
Hello tout le monde,
J'ai besoin de dimensionner un waterblock pour récupérer l'énergie d'un peltier.
L'objectif est de refroidir un compartiment informatique (projet OpenAevoo) et de chauffer l'eau avec.
Donc :
- Environnement informatique à 35 °C
- Plaque froide peltier à 25 °C (avec ventirad dessus)
- Plaque chaude peltier entre 55 et 60 ° C
- Eau de circulation entre 50 et 55 °C

Le waterblock sera sous pression constante (3 à 4 bars) et sans matériaux polluants (eau chaude sanitaire)

À bientôt !
Google




     
L'Ours


dry noob (● ̄(エ) ̄ ●)
Messages : 2286

dimanche 17 janvier 2016 à 19:01:37     
Salut.

Je suis un grand fan des pletier, mais la raison m'est venue: utilise du phase change, ton rendement sera largement supérieur.
A moins que tu ai prévu de chauffer ton eau avec de l'électricité de toute manière, au quel cas c'est mieux que rien.

Mais pour pomper assez de watts pour refoirdire un PC avec un peltier, faut une surface énorme ou un courant incroyable. Et tu garde un rendement ridicule.

Désolé de te décevoir.
pierreg60


Home-madeur en force
Messages : 3885

dimanche 17 janvier 2016 à 19:12:45     
Salut David, bienvenue sur Cooling masters! De mémoire je savais que le peletier n'était pas un bon compromis, maintenant rentre un peu plus dans le vif du sujet.
lolos


Membre
Messages : 3305

dimanche 17 janvier 2016 à 21:23:49     
Le but est sans doute faire de la chaleur et profiter du cpu comme source d'énergie thermique. .. A 50-60 c'est clairement de l'eau chaude. Je crois au le cpu ne tiendra pas le coup.

Message édité par lolos le dimanche 17 janvier 2016 à 21:25:06
kissagogo27


Méchant Vieux Râleur
Messages : 26947

dimanche 17 janvier 2016 à 21:45:20     
60 ça tiens mais juste que ça chauffe pas assez avec 1 CPU pour un ballon d'eau chaude pour ta douche

sinon prend un radiateur http://www.france24.com/fr/20130715-q-rad-...benoit-start-up
davidOA


Membre
Messages : 4

dimanche 17 janvier 2016 à 23:27:15     
Hello tout le monde,
J'ai lu dans plusieurs docs que le peltier peut avoir un COP entre 1 et 2 avec une différence de température comprise entre 30 et 20 °C entre les plaques.
J'ai travaillé un petit moment sur les clims, ça viendra mais l'objectif est de faire une maquette opérationnelle qui valorise l'énergie, même si c'est 50% de rendement. La partie froide du peltier sera réchauffée par un ventirad qui se chargera de tempérer le milieu à 35 °C.

La machine cible consomme entre 100 et 150 W : si avec le peltier, ça consomme 300 W, ça peut cauffer 200 L de 20 à 50 °C
Dans tous les cas, même si ça chauffe moins, il y aura un mini circuit fermé (en cuivre, pour l'hygiène) avec prélèvement automatique de l'eau froide et injection de l'eau chaude en partie haute du ballon.

kissagogo27, tu veux parier combien qu'il ya des peltiers dans le radiateur Q. Computing ?
Sk_rmouche


Apprenti Aigri
Messages : 16951

lundi 18 janvier 2016 à 09:38:37     
Un peltier avec un cop de 2 ?

Je suis curieux de jeter un oeil sur ces documents ...
davidOA


Membre
Messages : 4

lundi 18 janvier 2016 à 23:41:37     
Wouala :
http://docs-europe.electrocomponents.com/w...66b8144aa10.pdf

Quick-cool et d'autres ont des datasheet similaires.

Message édité par davidOA le lundi 18 janvier 2016 à 23:42:31
Sk_rmouche


Apprenti Aigri
Messages : 16951

mardi 19 janvier 2016 à 11:04:16     
Ok donc je ne suis pas plus avancé : je ne comprends pas ce qui se cache derrière le terme COP.

En froid, un COP ( Coefficient of Performance ) de 2 par exemple désigne 2 kW restitué pour 1 kW consommé à la prise.

J'ai du mal à imaginer un peltier " fabriquer " du froid dans la mesure où la puissance injectée côté froid se retrouve côté chaud, avec en plus l'intégralité du courant consommé par le TEC ... Je pense que le terme COP doit désigner un point de référence et les courbes doivent s'articuler autour de ce point de référence, parce que bon un peltier niveau rendement c'est plutôt nase, et ça tombe bien parce que ce n'est pas ce qu'on lui demande !

Un dossier intéressant si tu n'es pas allergique à l'anglais :

http://www.heatsink-guide.com/peltier.htm
davidOA


Membre
Messages : 4

mardi 19 janvier 2016 à 20:24:11     
Bonsoir,
En prenant la page "At hot side temperature 50 °C",
- (premier graph) Si le milieu chaud produit 20 W, il faut 2 A pour garder une température de 20 °C entre les 2 plaques
- (graph du dessous) Il faut maintenir une tension de presque 6 V au borne du peltier pour 20 °C de diff par 2 A
Soit un peltier qui consomme 12 Watts pour évacuer 20 Watts.

Je pense que la question est plus :
- Est-il raisonnable de partir avec 5 °C de différence entre l'eau du waterblock et la plaque du peltier
- Peut-on obtenir 10 °C de différence entre l'air de l'environnement IT et la plaque "froide" du peltier.

J'ai testé la fonte d'un glaçon sur plusieurs ventirad à caloduc : le comportement diffère de pas mal suivant les produits.
J'ai des résultats pas trop mauvais sur un NH-L12 où je sens bien le bloc froid et un glaçon qui fond relativement rapidement.
La difficulté est de savoir si le caloduc est sizé pour fonctionner dans l'autre sens (structure interne) et avec des plages qui diffèrents de sont utilisation (air à 35°C pour obtenir une base à > 26 °C). J'ai des doutes sur le fait que le flux par changement de phase se fasse avec un si petit écart.
J'avais déjà lu des articles expliquant qu'en dessous de 5°C de différence, il ne se pase rien dans bien des caloducs.
Mon inquiétude est plus de ce côté là.
Que je pense répondre (ou pas) avec la location d'une caméra thermique.

Mais même par un "COP" de 1, je ferai le produit
Voir pour le faire avec des mini compresseurs 12V en r134a plus tard
Google




     
Page précédente    Page suivante