logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Quel condenseur pour votre FreonCase ? - Page 1/1

Rédigé par Stephen M. - 27/11/2003
Catégorie : Phase-Change



Si dans l'élaboration de votre système à changement de phase vous n'avez pas eu la chance de récupérer le condenseur, vous serez amené, à un moment donné, à vous en procurer un. En effet, certains systèmes comme les réfrigérateurs n'ont pas de condenseur utilisable pour l'utilisation à laquelle il se destine dans une fréoncase. Cet article a pour but de vous aider dans le choix du radiateur, suivez le guide...

Le type de radiateur utilisable

D'une manière générale, il faut savoir qu'on ne peut pas utiliser n'importe quel type de radiateur. J'ai déjà évoqué en introduction que les radiateurs de réfrigérateurs ne faisaient pas l'affaire, mais il y a d'autres points à franchement éviter.

Dans tous les systèmes de type "direct on die", il faut savoir que le compresseur fonctionnera en permanence, par opposition aux systèmes de type waterchiller, où l'on peut éventuellement mettre en place un système à thermostat permettant d'arrêter le compresseur pendant une durée plus ou moins longue. Attention, il faut toutefois toujours attendre un certain temps avant de redémarrer un compresseur. Il est fort probable que vous optiez pour un système fonctionnant en continu et donc dans ce cas tout radiateur de type passif (sans ventilateur) est à exclure ! Sachez que les performances du système dépendent également de la température de condensation du réfrigérant, autrement dit, la production de froid est directement liée à la bonne ventilation du condenseur.

Côté performance, notez qu'un radiateur de type cuivre/cuivre ou cuivre/alu est préférable à un radiateur acier/acier ou alu/alu. Pourquoi ? Vous savez certainement que le cuivre est un matériau aux propriétés thermiques très intéressantes et la seconde raison réside dans le fait que les brasures cuivre sur acier par exemple ne seront pas très faciles à réaliser.

Vous devez également savoir que le condenseur est soumis à certaines contraintes, la plus importante étant la pression du gaz présent dans le système. En effet, étant situé directement en aval du compresseur, le réfrigérant exerce constamment une pression sur le condenseur (10 bars ou plus). Il faut donc utiliser des radiateurs aux propriétés mécaniques valables, c'est-à-dire du type monotube cylindrique, en opposition aux radiateurs à collecteurs avec des tubes plats qui ne tiendront pas forcément la pression nécessaire !

Les modèles cuivre/alu

Ces modèles présentent l'avantage d'être performants et ils ont une grande capacité à dissiper la chaleur. Ils sont couramment utilisés dans les groupes de climatisation ou bien même dans des congélateurs horizontaux.

Le modèle ci-contre équipe le ZytraChill. Il pourrait équiper un système dissipant largement deux fois plus de chaleur, mais il n'est pas forcément évident de trouver une pièce du système exactement adaptée aux dimensions souhaitées, alors régulièrement on fait avec ce que l'on trouve. Ces modèles ont la particularité d'être relativement fragiles au niveau des ailettes, elles se tordent en effet assez facilement, mais d'un autre côté, les redresser n'est pas chose infaisable... Ce modèle était issu d'une climatisation d'appartement de taille classique.

Le second modèle très ressemblant, est en tous points, identique au niveau de la conception. Il se différencie par une taille plus petite, il équipait un congélateur horizontal. Sa taille est plus adaptée à notre utilisation, mais il offrira malgré tout une marge suffisante au niveau de la dissipation de chaleur.

Pour finir concernant ce type de radiateur, il faut ajouter que vous pouvez faire le tour des casses automobiles avoisinantes, puisque de nombreux véhicules sont aujourd'hui équipés de climatisations. Cependant, ces modèles sont souvent encombrants et donc moins facilement intégrables.

Les modèles de type "cube"

Si malgré toutes vos recherches, vous n'avez pas eu de chance, ne désespérez pas, car tout n'est pas perdu. Le watercooling se développant grandement ces derniers temps, vous allez pouvoir en profiter. En effet, on trouve sur le marché quelques modèles répondant parfaitement à nos exigences. Voici donc deux modèles très compacts, peu chers (environ 40 €) qui s'intégreront facilement.

Ci-contre, le Maxxxpert MXL Mono, c'est un des radiateurs de watercooling (pour ventilateur de 120mm) les plus anciens du marché. Il se démarquait grâce à son prix intéressant et sa technologie. Aujourd'hui pour les systèmes à changement de phase, ce sont justement ses caractéristiques qui me font tendre à penser que ce radiateur trouvera plus d'acquéreurs pour cette utilisation particulière que pour le watercooling !

Si certains d'entre vous prévoient un système assez chargé avec l'utilisation d'un compresseur de 1/4 CV ou plus, il est recommandé d'utiliser deux de ces modèles en série de façon à pouvoir dissiper toute la chaleur facilement. Autre point à ne pas négliger, le modèle est relativement épais, donc prévoyez une ventilation correcte même si en apparence les ailettes ne semblent pas extrêmement proches. Enfin, notez que ce modèle se trouve aussi bien en magasin spécialisé watercooling ou d'occasion (très demandé d'ailleurs).

Le second modèle, assez semblable au MXL, est plus récent, mais ne présente pas de différence flagrante. Il est également prévu pour un ventilateur de 120 mm. Il se distingue malgré tout par deux points : un positif et un négatif.

Le point positif réside dans le fait que les ailettes sont en cuivre comme le tube lui-même ce qui, a priori, offre une meilleure capacité à dissiper la chaleur. Le point négatif quant à lui est assez étrange. En étudiant le modèle, vous pouvez constater que deux tubes auraient pu être présents sur le radiateur, mais n'y sont pas ! De par leur position, cela n'est pas chose fondamentale, mais en toute rigueur vous pouvez très bien ajouter ces deux tubes manquants moyennant quelques chutes de cuivre et quelques coudes. De plus, il semblerait que les soudures soient réalisées à l'étain ce qui n'est pas recommandé pour l'utilisation à laquelle on le destine (à vérifier).

Les modèles doubles ou triples

Comme les deux modèles précédents, ce sont des radiateurs initialement prévus pour le watercooling. Ils diffèrent sur leurs dimensions, mais ce sont des modèles pour une ventilation à base de 120 mm.

Le premier modèle est le EVO360 (modèle triple). Il ne présente pas de particularité standard notable. Il est, comme les autres modèles, bien adapté à une utilisation en condenseur et offre une confortable capacité à dissiper la chaleur.

Presque identique à l'EVO360, l'HTF2 Triple ne présente pas non plus d'avantage particulier. Généralement, de tels radiateurs seront utilisés dans une fréoncase si par le passé vous en possédiez un pour un watercooling par exemple, cela évite de réinvestir.

Notez toutefois qu'il est probable que vous soyez amenés à modifier les entrées et sorties de ces radiateurs souvent munis de raccords de type watercooling (plug & cool, cannelé, vissé). Dans ce cas là, le coupe tube est votre ami, il vous permettra de faire une découpe franche idéale pour accueillir par la suite les morceaux de cuivre joignant les différents éléments du circuit.

Pour conclure, sachez que cette liste est loin d'être exhaustive. En effet, tout radiateur appliquant les quelques règles citées dans cet article conviendra parfaitement. Maintenant, il ne reste plus qu'à trouver le condenseur qui équipera votre système !


©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.