logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Seasonic S12 Energy+ & M12 - Page 6/10

Rédigé par David D. - 12/01/2007
Catégorie : Alimentations



« Page précédente
Page suivante »

Présentation interne : Seasonic M12

En plus du 120 mm identique au précédent, la M12 embarque un Adda 60 mm (AD0612HB-D71GL) délivrant 16 cfm à 4500 tr/min maxi. Les deux sont montés en parallèle sur le même connecteur et Seasonic joue sur le fait que le 60 mm nécessite plus de tension que le 120 mm pour démarrer.

A l'aide d'une alimentation externe, on vérifie les tensions de lancement de chacun des ventilateurs. En dessous de 4.12 V, le ventilateur de 60 mm ne tourne pas, mais passé ce cap, il se met en rotation tout seul. Le ventilateur de 120 mm démarre à seulement 2.20 V. Si ça fait économiser de l'électronique, le 60 mm est néanmoins toujours alimenté sans forcément tourner... Heureusement qu'il ne s'enclenche qu'assez tardivement, voire jamais pour une configuration moyenne dans une tour bien ventilée. On a cependant peu de marge de manoeuvre, car la tension de démarrage des ventilateurs est déjà de 3.8-3.9 V.

La différence avec la S12 Energy+, c'est l'apparition d'un PCB fille à l'arrière qui accueille quasiment tous les fils venant du PCB principal pour les rediriger vers les connecteurs externes.

L'électronique est quasi conforme à celle d'une S12 Energy+ à l'exception des deux transistors du PFC actif. Les Fairchild 20N60C3 sont remplacés par des Fairchild 18N50V2, c'est-à-dire qu'on a maintenant 4 transistors identiques pour les modules de découpage et de PFC. Peut-être cela est-il fait par raison d'économie, car il n'était pas nécessaire de changer...

Le gros condensateur pour l'étage de découpage est toujours un 330 µF vu que la puissance maximale est presque la même. Il doit être capable d'alimenter de manière autonome tout l'étage de découpage à pleine charge sans avoir besoin du réseau durant un certain laps de temps. Une petite attention est portée sur le pont redresseur, en entrée d'alimentation, avec la mise en place d'un radiateur pour éviter qu'il ne chauffe trop et réduire une perte de rendement éventuelle.

Au niveau des composants de puissance à l'étage de régulation, rien à signaler puisque c'est la même chose que la S12 Energy+.

Il n'y a toujours que deux rails "virtuels" pour le 12 V. C'est le point 12V1 qui est chargé d'alimenter le PCB arrière pour les connecteurs modulaires qui sont tous montés en parallèle. Toutes les prises disposent des trois tensions principales et ce sont les connecteurs sur les câbles qui utilisent juste les nécessaires pour faire la différence entre IDE (5 et 12 V) et SATA (3.3, 5 et 12 V). On peut donc monter les câbles à n'importe quelle place contrairement à d'autres modèles.

Même si la répartition des connecteurs n'a aucune d'importance ici (voir page suivante), elle se fait de cette manière :

  • 12V1 : les 2 PCI-E, toutes les Molex et les SATA
  • 12V2 : ATX20+4, ATX12V et EPS12V (les non modulaires)
« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.