logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Pompe Innovatek HPPS+ V2 - Page 4/7

Rédigé par David D. - 30/12/2005
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Courbe de pompe

La pression maximale c'est bien, car ça donne une première approche, mais ça se fait à débit nul donc c'est de portée limitée. Il faut maintenant recueillir l'évolution de cette pression en sortie de pompe en fonction du débit qu'elle donne, c'est ce qu'on appelle la courbe de pompe. Plus on a de débit, moins on a de pression disponible et inversement.

Dans un circuit, chaque élément provoque une perte de charge (frottements visqueux) qui lutte contre le débit offert par la pompe. En connaissant l'évolution de la perte de charge totale d'un circuit et la courbe de pompe, on pourra trouver le débit qui y circulera très facilement à l'intersection de ces 2 courbes, sans même avoir la pompe entre les mains.

A l'aide d'un débitmètre Swissflow et d'un système de manomètres, on peut obtenir cette évolution de 0 L/h au débit maximum permis par la boucle de mesure. Le débitmètre étant assez restrictif, on ne peut pas balayer l'intégralité de la courbe malheureusement. Le reste est donc extrapolé en concordance avec celle du constructeur ou d'autres tests, les points représentant nos mesures. On s'arrange pour avoir la courbe de pompe la plus avantageuse en partant d'une restriction infinie puis en diminuant progressivement pour les mesures afin de faire tourner la pompe au maximum (le décrochage ne s'est pas produit ici, car il arrive vers 320-350 L/h) :

La courbe de pompe obtenue pour la HPPS+ est d'allure similaire à celle de la Eheim 1046 puisque c'est la même géométrie avec un rotor qui tourne simplement plus vite. La courbe est donc quasiment une homothétie de celle de la 1046. Elle se rapproche du comportement d'une CSP-MAG si l'on veut une comparaison directe, à la différence près que le débit maximum atteignable est d'environ 420-440 L/h (~300 L/h pour une 1046).

Elle n'est jamais supérieure à une Eheim 1250 et n'est supérieure à une Eheim 1048 que jusqu'à ~240 L/h et 125 cmH2O, en dessous de quoi la Eheim 1048 reprend le dessus (croisement des courbes de pompes). Les différences de débits dans un circuit réel seront par conséquent très faibles entre une 1048 et une HPPS+.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.