logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Pompe Innovatek HPPS+ V2 - Page 3/7

Rédigé par David D. - 30/12/2005
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Les mesures sont faites avec le mode AUTO par défaut puisqu'il s'adapte aux situations automatiquement et qu'il n'implique pas de trafiquer la pompe. Néanmoins, cela pose un petit problème, car la pompe n'a pas un comportement défini comme une pompe classique, il varie sans cesse. Lors des essais, il arrive que la pompe reparte de zéro, car la configuration du circuit de mesure change (restriction variable) et elle doit réadapter la vitesse du rotor, ce qui complique un peu certaines mesures. On verra donc les 2 cas extrêmes auxquels la Eheim HPPS+ fera face dans la réalité.

Il s'agit de faire les mesures en ayant une restriction nulle dans le circuit de mesure au départ, la pompe tournera alors quasiment au minimum. Le deuxième cas est celui où l'on démarre avec un circuit "bloqué", donc une restriction infinie, pour que la pompe tourne au maximum de ses capacités face à la restriction imposée.

Pression statique maximale

L'une des données intéressantes est de connaître la pression maximale délivrée par chaque pompe. Celle-ci peut se représenter par la hauteur de la colonne d'eau le long d'un tuyau vertical que la pompe est capable de maintenir à débit nul, on l'appelle aussi appelée la hauteur de refoulement. La force exercée par le poids de l'eau sur la surface en bas de la colonne équivaut à une pression, en sachant qu'une colonne de 10 m d'eau (10 mH2O) représente une pression de 1 bar. Les pompes couramment employées dans le watercooling dépasse rarement 0.4 bar maximum.

La tension d'alimentation est régulée pour rester à 12.00 V au niveau de la Molex d'alimentation. Les pressions maximales atteignables sont exprimées par une hauteur en centimètres de colonne d'eau (cmH2O) :

-Pression maximale mesurée (cmH2O)
AquaXtreme 150Z900
Dangerden D5 #1 | #2 | #3 | #4 | #560 | 110 | 205 | 259 | 389
Laing DDC382
AquaXtreme 50Z377
Eheim HPPS+ (en partant d'une restriction infinie)192
Dangerden CSP-MAG191
Eheim 1048 (230 V/50 Hz)159
Eheim HPPS+ (en partant d'une restriction nulle)152
Eheim 1046 (230 V/50 Hz)121

Pas de surprises, le rotor de la Eheim HPPS a une vitesse de rotation plus élevée que celui de la Eheim 1046, il est logique qu'elle procure un peu plus de pression maximale. Elle dépasse même la Eheim 1048 de 30 cmH2O pour arriver au niveau d'une Eheim 1250 qui est nettement plus grosse. Néanmoins, le gain est relativement faible (géométrie volute+rotor basique).

Par une analyse spectrale du bruit, on sait que la pompe tourne à 3360 tr/min (56 Hz) pour le cas de la restriction nulle au départ (152 cmH2O) et à 3780 tr/min (63 Hz) pour l'autre cas (192 cmH2O). On peut vérifier avec les lois de similitude que la relation entre les vitesses de rotation et les pressions maximales mesurées est respectée, car Pression2 = Pression1 x (N2 / N1)2 donc Pression2 = 152 x (3780 / 3360)2 = 192 cmH2O, c'est à dire ce qu'on a justement mesuré. La pompe doit pouvoir tourner encore plus vite à 4320 tr/min (72 Hz) si l'on soude directement le pont J1. On peut estimer qu'à cette fréquence, sous réserve que le rotor ne décroche pas, la pression maximale serait d'environ 250 cmH2O.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.