logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Boîtier A+ Dark Trooper - Page 5/6

Rédigé par David D. - 03/07/2005
Catégorie : Boîtiers



« Page précédente
Page suivante »

Résultats des tests

Vision statique

Il y a 2 cas à étudier, l'un avec les 120 mm en 5 V et l'autre en 12 V. Chacun de ces cas possède aussi 4 situations distinctes à vérifier avec le mode Idle et Full avec ou sans aérations, soit au total 8 cas. On laisse près d'une heure à chaque cas pour qu'il puisse monter en température et se stabiliser. Aucun overclocking n'est réalisé ici, tout est laissé par défaut. La pleine charge du processeur est obtenue avec BurnP6 et le GPU est chargé au maximum avec le test de fillrate simple de 3DMark2003.


Passez la souris sur l'image pour avoir la version 12 V

La conclusion apparaît clairement : un blowhole est à recommander et le contraire aurait été étonnant ! À l'heure où certains veulent à tout prix réduire la température du processeur parce qu'il chauffe un peu trop à leur goût, il y a bien des améliorations "gratuites" à faire sur certaines tours. Le changement de ventirad par un modèle haut de gamme c'est bien et ça apporte un peu d'amélioration, mais on peut faire nettement mieux avec une tour possédant des aérations judicieusement placées.

La différence entre l'air entrant et sortant varie entre 4 et 18 °C suivant la tension des ventilateurs et la charge. Autant dire, pour ceux qui ont un watercooling, que placer un radiateur à l'arrière pour le ventiler avec l'air de la tour est une très mauvaise idée ! Les disques durs à l'avant ne bougent quasiment pas, ils sont toujours dans le flux du ventilateur avant avec un ambiant constant, pas de souci pour eux. En 12 V, la majorité des températures se retrouvent tassées vers 32 °C car le débit d'air est important, mais le bruit l'est tout autant ! On ne gagnera plus grand chose même en ventilant encore plus ou alors il ne faut pas avoir peur du bruit. On remarque que le passage en 12 V influence assez peu le processeur (~2 °C), mais nettement plus le GPU qui accuse une baisse supplémentaire de près de 7 °C dans tous les cas de figures (flux latéral plus important).

Bon nombre de boîtiers, même dans les grandes marques, utilisent un panneau latéral non ajouré ce qui nuit à un refroidissement optimal (autant gagner le maximum de degrés tant qu'à faire). Il est quasiment sûr qu'aucune étude d'écoulement n'est faite lors de la conception où seul le design prime pour la majorité, contrairement à la vraie industrie (télécoms, militaire, électronique, etc.) où des études numériques sont menées pour optimiser l'emplacement des aérations, des ventilateurs, du châssis, etc. Un peu de bon sens et d'expérience permettent déjà d'améliorer un boîtier sans que cela ne coûte plus cher. Opter pour la facilité en ajoutant des ventilateurs à tout va, pour compenser cette faiblesse, ne fait qu'augmenter le bruit en général...

Vision temporelle

Pour avoir une autre vision de l'amélioration, on peut visualiser l'évolution des températures dans le temps sous différentes actions. Pour cela, on règle le conduit pour être à environ 20 mm du ventilateur, ce qui permet de ne pas entacher la performance du ventirad lorsque les aérations seront fermées. On les obstrue simplement avec une feuille de papier scotchée sur la paroi pour pouvoir l'enlever à tout moment. Les valeurs des sondes de la carte mère sont enregistrées toutes les 10 secondes pour voir les écarts de température et surtout les tendances. On obtient ce qui suit au bout de 50 minutes.

Lorsque l'on retire le papier, l'air frais extérieur est aspiré dans le conduit et la température du CPU chute immédiatement. La baisse atteint toujours environ 5 °C, ce qui est tout de même non négligeable ! On peut noter que les températures au niveau de la carte mère (sondes dans la moitié inférieure du PCB) remontent très légèrement quand les aérations sont ouvertes, car on a désormais un flux d'air latéral, doté d'une certaine vitesse, qui pousse l'air réchauffé et stagnant sous la carte vidéo vers le PCB.

On peut rapprocher l'intérêt d'un blowhole latéral avec le nouveau standard BTX qui s'occupe, en partie, d'aller chercher l'air frais sur le devant de la tour cette fois-ci afin de favoriser le refroidissement du processeur situé juste au bout du conduit de ventilation. Les avantages sont multiples, car on peut refroidir plus efficacement des processeurs dissipant beaucoup de puissance ou bien encore réduire la vitesse de rotation du ventilateur pour en diminuer le bruit.

Il ne faut pas croire que 2 simples ventilateurs de 120 mm suffisent à apporter de l'air frais au niveau du processeur. On le voit bien ici puisque l'air aspiré par le ventirad est déjà 5 à 15 °C au dessus de la température extérieure suivant la charge, car cet air a traversé une partie de la tour et a eu largement le temps de se réchauffer (disques durs, carte graphique, etc.). Le fait d'avoir un blowhole réduit de 5 à 6 °C cette température d'air, qui se traduit par une baisse d'autant de celle du processeur évidemment. On pourrait améliorer le conduit, car ce n'est pas vraiment étanche vu la forme spéciale du ventirad Intel et on voit que la température d'aspiration est légèrement plus élevée que l'air ambiant, sans compter la recirculation d'air près du thermocouple.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.