logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Tagan 2Force 430 & 480 W - Page 3/7

Rédigé par David D. - 26/06/2005
Catégorie : Alimentations



« Page précédente
Page suivante »

Aspect intérieur des Tagan 2Force

Pas de mystère, les Tagan sont toujours d'origine Topower et l'on retrouve les mêmes éléments dans plusieurs alimentations (OCZ Powerstream 600 W par exemple). L'intérieur est toujours aussi dense du fait des radiateurs dont l'énorme surface compense en partie le très faible flux d'air qui évacue la chaleur.

L'électronique est quasiment la même que la gamme U01 et en tout cas commune à la gamme U22. L'étage de découpage est identique avec deux transistors de découpage 2SC3320 destinés à l'alimentation du transformateur de puissance. Seuls les deux condensateurs de lissage après le redressement du secteur changent entre la 430 et 480W, avec respectivement deux 680 µF et deux 820 µF (470 µF pour la 420 W U01). Un nouveau PCB fille vertical s'occupe désormais de la thermorégulation et du double rail 12 V. On a toujours le module PFC actif attaché aux radiateurs face vers le bas.

L'ensemble est thermorégulé par une sonde thermique placée sur le radiateur des barrières Schottky (diodes rapides) près de la sortie. Leur capacité à laisser passer le courant diminue à partir d'une température de composant de 100 °C, il n'y a donc pas vraiment de problème de température à craindre, car elles sont de toute façon surdimensionnées et montées par paire en parallèle, chose relativement rare. Chacune se partage donc le courant à redresser sur les trois tensions principales, ce qui limite les pertes par effet Joule, car on réduit la chute de tension inhérente à la diode (entre 0.3 et 0.5 V suivant la valeur du courant). L'étage des diodes est l'un de ceux qui dissipe le plus d'où la mise en place de la thermorégulation sur celui-ci. Pour 20 A tirés le 12 V, les pertes dues aux deux barrières Schottky, soit quatre diodes, se chiffrent à environ 12 W d'après leurs caractéristiques. On peut donc estimer raisonnablement une dégradation d'environ 20 W en chaleur si l'on tire 10 A sur chacune des trois tensions principales.

Le module PFC actif (à droite) est piloté par un circuit intégré L6562N qui gère deux transistors pour rectifier en temps réel l'allure du courant absorbé par l'alimentation. Rappelons que la correction du facteur de puissance évite une pollution harmonique du réseau électrique et optimise l'efficacité du transport de puissance en empêchant l'apparition de puissance réactive. Il est placé juste après le redresseur du 230 V qui est placé sur le même PCB (KBU 1006).

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.