logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Waterblocks à caloduc TTIC - Page 10/11

Rédigé par David D. - 23/05/2005
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Performances thermiques (suite)

Pour finir, on réalise une comparaison souvent demandée sur l'intérêt du watercooling par rapport à l'aircooling traditionnel lorsqu'il s'agit de hautes puissances dissipées. Plusieurs aspects sont possibles et l'on ne s'attachera ici qu'aux performances pures avec des conditions de bruit similaires (ventilateur identique). Pour aller plus loin dans la comparaison sur les caloducs colonnes, on observera les différences entre deux colonnes identiques, l'une refroidie par de l'air et l'autre par de l'eau.

On utilise le Noiseblocker Cool Scraper avec son caloduc colonne de 150 mm, ventilé par un SX2 Pro 120 mm en 12 V (64 cfm maxi), dont on mesure la température de l'air à l'aspiration pour avoir les écarts Tc-air. Le radiateur de watercooling est un simple Hwlabs Bi-Pro utilisant également ce SX2 Pro en 12 V avec la température d'air mesurée aussi à l'aspiration.

On décompose les écarts pour le watercooling afin d'avoir les valeurs pour les transferts de puissance entre les différents médium de transport (eau et air) toujours à pleine charge vers ~115 W.

Le Cool Scraper, pourtant de très bonne facture, arrive dernier avec plus de 10 °C d'écart en mode 12 V. Dans une optique d'overclocking poussé, c'est largement suffisant pour rendre le système instable à hautes fréquences. Sans compter que le ventirad utilise l'air à l'intérieur de la tour, qui est toujours plus chaud de quelques degrés par rapport à l'extérieur, alors qu'un radiateur de watercooling intégré intelligemment utilisera directement l'air plus frais à l'extérieur. Cela creusera encore plus l'écart de performances entre les deux solutions en faveur du watercooling. On peut alors réduire la vitesse du ou des ventilateurs pour obtenir le silence sans trop sacrifier aux performances.

L'écart de refroidissement entre les deux colonnes de 150 mm est uniquement due à la différence d'efficacité du transfert à la paroi puisque l'eau a de bien meilleures propriétés thermophysiques que l'air. Et enfin, on notera que le watercooling n'utilise qu'un Bi-Pro qui procure déjà de bons résultats par rapport à sa petite taille. Un radiateur double ou triple ferait évidemment bien mieux au niveau de cet écart eau-air (environ 3 °C de moins sur l'eau avec un double et 4 °C de moins avec un triple bien ventilé). Ce changement de radiateur permettrait d'ailleurs de gagner plus qu'un simple changement de waterblock qui ont des performances très proches maintenant...

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.