logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Waterblocks à caloduc TTIC - Page 5/11

Rédigé par David D. - 23/05/2005
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Montage des waterblocks et surprises...

Afin de maintenir correctement ces longs waterblocks, la fixation doit être suffisamment rigide pour contrebalancer le porte-à-faux important. Une plaque de renfort est à disposer à l'arrière du socket pour rigidifier le tout et permettre le vissage de deux ou quatre vis de pression suivant le socket considéré. Les quatre entretoises en plastique noir évitent de trop serrer en gardant le bon espacement entre l'IHS et le PCB, sans partir de travers.

L'une des choses qui vient directement à l'esprit, quand on a ce waterblock entre les mains, concerne la position des embouts. L'embout inférieur est tellement bas qu'il provoquera une gêne considérable au niveau des raccordements. Dans le premier sens, le montage d'un tuyau quelconque est strictement impossible, car l'embout inférieur fait directement face aux condensateurs de l'étage d'alimentation sur l'Epox. De plus, l'embout supérieur et son adaptateur ont une telle longueur qu'on touche quasiment l'arrière de la tour. Le deuxième sens de montage à 180° permet une marge de manoeuvre un peu plus élevée, mais ce sont les barrettes de RAM qui gênent cette fois... Les dispositions des cartes mères étant à peu de choses près identiques, les problèmes seront présents chez presque tout le monde. C'est pourquoi nous avons suggéré une version avec une fixation pivotable pour que chacun puisse l'adapter en fonction de son matériel, mais TTIC ne souhaite pas tout changer pour des raisons de coût...

Le tuyau de l'adaptateur est très rigide et se collapse très vite quand on le tord. Or, celui-ci vient appuyer fortement sur la première barrette, qui a dû être décalée pour limiter l'effort. Même dans cette configuration, il est trop difficile de monter correctement le système vu la position des embouts, chose qui n'arrive pas avec des waterblocks plats dont les embouts sont orthogonaux à la carte mère. L'une des solutions est d'employer du tuyau en silicone d'une grande flexibilité pour s'adapter à de telles contraintes de positionnement.

La grande version connaît les mêmes difficultés de raccordement et sa hauteur monstrueuse ajoute à la difficulté, car il peut devenir tout simplement impossible de fermer la tour une fois en place, ça passe au millimètre près ici (195 mm de largeur totale). Il suffit de juger la taille du bestiau dans le montage ci-dessous.

Même si un ventirad Cool Scraper et son ventilateur de 120 mm sont encombrants, il n'y a pas de tuyaux à raccorder et c'est là qu'il devient difficile d'établir un circuit vu la position spéciale des embouts des waterblocks NPH. Voici la comparaison entre le NPH 478-3 et le Cool Scraper vus sous un autre angle.

Dans l'état actuel des choses, nous considèrons que ce waterblock n'est pas montable et présente beaucoup trop d'inconvénients pour les utilisateurs. Il est d'ailleurs bizarre que tout ceci n'est pas été pris en compte lors de la conception...

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.