logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Comparatif Aircooling LGA775 - Page 4/38

Rédigé par Stephen M. - 09/03/2005
Catégorie : Aircooling



« Page précédente
Page suivante »

Protocole de mesures de températures

Pour les raisons énoncées plus haut, la température du CPU sera prise contre l'IHS grâce à un thermocouple. Il est important de préciser que durant toute la série de mesures (plus de 1 mois), ce thermocouple ne sera jamais déplacé pour ne pas introduire d'erreur supplémentaire inutile. Comme le montre la photo ci-dessous, le câble de la sonde passe sous le rabat même du socket. La sonde est mise en place de manière à ce que la bille de soudure soit en contact avec la tranche de l'IHS. Une fois positionnée, le socket est verrouillé ce qui a pour conséquence de bloquer définitivement la sonde en position.

Cette température dans ce comparatif n'est pas importante dans l'absolu, mais montre bien qu'un Prescott ça chauffe pas mal. Ce qui compte, c'est le delta (différence) entre cette température IHS et celle de l'air ambiant qui ventile le radiateur. Plus celui-ci sera faible plus le ventirad sera performant et plus l'overclocking sera potentiellement important (suivant votre matériel). L'air ambiant est gardé le plus proche possible de 22 °C pour l'ensemble des mesures pour garantir les mêmes propriétés physiques de l'air sur chaque ventirad. Tout est mesuré de toute façon sachant que ça varie très peu avec une fenêtre de variation si petite.

La seconde sonde à tige est destinée à mesurer la température de l'air ambiant proche du ventilateur dans sa zone d'aspiration (photo de droite ci-dessous). Le bras de mesure fabriqué pour ce comparatif permettra d'ajuster facilement sa position en fonction des différents modèles de dissipateurs :

Le tout est installé sur un banc permettant facilement le contrôle et la visualisation des grandeurs. A noter que les montages se font horizontalement (sauf exception) pour faciliter les mesures. Des essais sur plusieurs types de ventirads ont montré que la différence de température entre le mode horizontal et vertical n'excédait pas 0.2-0.3 °C à pleine puissance, grâce aux multiples heat-pipes comme expliqué précédemment. Chaque ventirad possédant presque 4 sens de montages sur un socket 775 du fait de la symétrie des fixations, il est impossible de toute les faire toutes pour avoir les caloducs dans toutes les positions imaginables. En grande majorité, ils sont quasiment toujours horizontaux et ça revient donc au même. En voici un aperçu :

Chaque ventirad est installé au minimum 3 fois, afin de s'assurer qu'il soit bien positionné car une erreur de montage est toujours possible (comparaison des deltas obtenus + erreur de mesure). Une fois monté, il ne subit pas moins de 16 périodes d'au moins 20 minutes à l'issue desquelles sont prises les mesures. Au bout de ces 20 minutes, l'expérience montre que le régime transitoire est bien terminé et qu'on peut recueillir les données en toute confiance.

La trame ci-dessous montre les mesures à effectuer pour chaque modèle. Bien entendu, si la conception du dissipateur permet de tester éventuellement d'autres ventilateurs, 16 périodes de mesures supplémentaires sont à nouveau réalisées en changeant le ventilateur sans démontage du dissipateur sur le socket pour ne pas introduire d'erreur ! J'ai volontairement choisi de travailler avec les tensions 5, 7, 9 et 12 V pour avoir un nombre de points suffisants afin de recueillir le comportement global. Bien qu'il soit toujours intéressant d'avoir un maximum de données, les tensions intermédiaires ne feront pas l'objet de mesures de températures puisqu'elles n'auraient pas permis une meilleure interprétation des résultats, les courbes étant strictement monotones et continues.

Un ordre arbitraire est pris pour effectuer les mesures. En l'occurrence, je commence à chaque fois par les conditions les moins difficiles (delta le plus faible) et je continue petit à petit par des conditions qui ont tendance à faire augmenter ce delta. Cela permet d'avoir tout au long de la mesure des températures croissantes et ainsi d'éviter d'avoir à faire des pauses entre les mesures. L'ordre est le suivant :

  • 3200 MHz (Stock 200x16, Vcore : 1,36 V) IDLE
  • 3200 MHz (Stock 200x16, Vcore : 1,36 V) FULL
  • 3760 MHz (o/c 235x16, Vcore : 1,51 V) IDLE
  • 3760 MHz (o/c 235x16, Vcore : 1,51 V) FULL
« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.