logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Kit Swiftech H2O-120 rév. 3 - Page 8/10

Rédigé par David D. - 15/12/2004
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Performances du radiateur

Pour les radiateurs, le nombre de données s'accroît nettement, car pour être totalement neutre vis-à-vis des deux kits, on croise les ventilations en testant chaque radiateur avec les deux ventilateurs 120 mm des kits, à savoir le Delta WFB1212M et le Paspt 4412 FGL. Le Delta du kit Swiftech est en effet plus puissant que le Papst en termes de débit et de pression disponible (avantage pour les radiateurs épais). L'inversion permet donc de voir certaines choses intéressantes à propos de l'impact du ventilateur sur l'écart eau-air cette fois-ci. Ils ne seront montés qu'en soufflerie sur les deux radiateurs.

Les mesures sont regroupées sur le graphique ci-dessous pour les deux configurations testées, l'une dissipant normalement et l'autre nettement plus. Huit situations différentes sont présentées et chacune d'entre elles est à analyser séparément suivant la tension d'alimentation des ventilateurs et le fonctionnement du processeur (Idle ou Full Load).

De manière globale, le MCR120 est équivalent au Blacklord 120. C'est là qu'on voit la supériorité évidente, pour le rapport performances/encombrement, des radiateurs à tubes plats et ailettes brasées par rapport aux radiateurs à tubes ronds et ailettes serties. Le second étant plus facile et plus économique à réaliser, mais bien moins performant à volume identique. Il est bien plus facile d'intégrer le MCR120 que le Blacklord 120, on en conviendra...

Cependant, si l'on regarde de plus près, on s'aperçoit que les performances évoluent un peu avec le type de ventilateur employé. Si l'on prend les situations avec le Papst en 5 V, on voit que le Blacklord est facilement distancé, car son épaisseur et la faible pression offerte par le Papst engendre un débit d'air quasiment nul. La surface élevée du Blacklord n'arrive pas à compenser ce manque d'air frais et son efficacité décroît rapidement. Le MCR120, bien plus aéré (perte de charge à la traversée des ailettes plus faible), permet d'avoir un débit d'air plus élevé et donc de bonnes performances malgré une surface plus petite. En 12 V, les deux sont de performances égales, le Blacklord rattrapant son retard, mais avec un bruit de souffle un peu plus important.

Un radiateur épais et dense n'est jamais réellement une bonne chose si l'on désire travailler en silence avec des ventilateurs sous-voltés, car le flux d'air sera trop faible. Par exemple, la plupart pensent qu'un Bi Xtreme est meilleur qu'un Bi Pro à faible ventilation, mais il n'en est rien et c'est même le contraire (les données du constructeur sont largement trompeuses) ! Pour bien l'utiliser, il faut un ventilateur capable de délivrer plus de pression statique (ou du push-pull) pour que le voir commencer à prendre le dessus sur le Bi Pro, mais les deux restent néanmoins très proches. La moindre efficacité de la deuxième rangée de tubes à cause d'un air déjà réchauffé et la vitesse réduite du fluide dans deux fois plus de tubes plats interviennent également. L'utilisation d'un Bi Pro dans les kits Swiftech et non d'un Bi Xtreme n'est pas anodine, car il est idiot de mettre un radiateur plus cher pour faire pire... La tendance populaire tend à croire que tout ce qui est massif est forcément meilleur, mais ce n'est pas vrai !

La position du radiateur est également déterminante pour obtenir un bon refroidissement sans avoir à ventiler comme un fou. Ci-dessous, on a les trois situations les plus classiques avec celle du Radbox à droite (deux possibilités de soufflage) qui est évidemment la meilleure à tous points de vue (permet de minimiser toutes les températures). Celle du milieu est à éviter. On supposera raisonnablement que la température interne de la tour est à 5 °C au dessus de l'ambiant en temps normal (châssis moyen).

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.