logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Kit Titan TWC-A04 - Page 4/8

Rédigé par David D. - 23/06/2004
Catégorie : Watercooling



« Page précédente
Page suivante »

Description du fonctionnement interne

Le plus gros challenge est de placer un radiateur, une pompe et un réservoir dans un espace aussi confiné. Ici, il y a en fait un radiateur à tubes ronds et ailettes aluminium en 2 parties, l'une placée en haut et l'autre en bas. Le tout est relié avec des jupes en plastique pour guider le flux d'air d'un bout à l'autre. Le système final est très compact comme on peut le voir sur ces images :

La structure de la pompe utilisée est similaire à celle d'un ventilateur auquel on aurait collé des aubages de pompe tout simplement. Il ne faut pas s'attendre à des miracles de sa part car sa pression statique maximale est de 50 cm et le débit maximal est d'environ 100 L/h. La pompe tourne à 1600 tr/min et consomme seulement 1.2 W. Elle est immergée dans un petit réservoir scellé qu'on viendra remplir avec la seringue.

Titan a opté pour un refroidissement du radiateur qui empêche l'air réchauffé par les ailettes d'être rejeté à l'intérieur de la tour. Pour cela, un ventilateur tangentiel est placé au fond de la boîte pour faire circuler l'air entre les 2 radiateurs. Il est donné pour débiter entre 24 et 53 cfm (1300 à 2900 tr/min) suivant la régulation choisie avec le potentiomètre en façade :

L'air est aspiré par l'ouverture supérieure, passe dans le radiateur du haut, fait un demi-tour, passe dans le radiateur du bas et ressort par l'ouverture inférieure de la boîte. De ce fait l'air chaud qui sort est en partie réaspiré par l'ouverture du haut, pas très malin... Cette augmentation de température à l'aspiration se verra nettement lors des tests en charge.

Montage

Le montage des 2 waterblocks ne nécessite pas d'outils spécifiques et se fait très simplement grâce à la souplesse des tuyaux en silicone. Les embouts procurent une grande sécurité au niveau des fuites potentielles :

Le waterblock CPU ne devrait pas poser de problèmes pour n'importe quel socket contrairement au waterblock GPU. En effet, il est relativement fin et les embouts sur la tranche se trouvent très proches du PCB donc si il y a des radiateurs sur la DDR ça risque de taper dedans. Sur ma carte c'est déjà limite car 2 condensateurs sont juste en face des embouts et ça passe tout juste...

Personnellement, j'ai rempli continuellement le réservoir à la seringue tout en aspirant à la bouche au niveau du dernier tuyau qui revient à la boîte pour préremplir tout le circuit avant d'allumer la pompe. En effet, celle-ci étant très faible le remplissage est assez laborieux et très long. Une fois purgé, le débit dans le circuit avec les 2 blocs en série est extrêmement faible, il est de l'ordre de 20 à 25 L/h grand maximum ! Les bulles dans les tuyaux se déplacent vraiment très lentement... La pompe ne fait pas franchement de bruit ce qui est appréciable, de même que le ventilateur tangentiel au minimum. Quand on augmente sa vitesse de rotation, il se fait vraiment trop présent car la boite en plastique, un peu cheap, a tendance à vibrer et à résonner assez fort.

Selon les besoins, la boîte peut être intégrée dans la tour ou bien placée au dessus si on n'a pas de place. On utilise alors le braquet fourni et toutes les rallonges de tuyaux et de câbles électriques pour pouvoir la brancher :

En ce qui concerne la régulation, il y a une chose plutôt décevante qui apparaît. Lorsque l'on éteint l'ordinateur, le système ne retient pas la température critique au delà de laquelle le 2ème ventilateur externe se met à tourner au maximum et il faut la remettre à chaque fois (entre 40 et 80 °C). Je déplore aussi qu'on ne puisse pas tout simplement couper ce ventilateur externe depuis la façade avant quand le processeur ne travaille pas beaucoup (surf, bureautique). Le seul ventilateur tangentiel au minimum suffit à maintenir le Pentium 4 à une température raisonnable en Idle dans le silence.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.