logo
 AccueilNewsDossiers & ReviewsBDDForumA propos

BDD Phase-Change
Compresseurs
Condenseurs
Evaporateurs
Réfrigérants
Systèmes frigo


Catégories de dossiers
Aircooling
Alimentations
Boîtiers
Extreme-Cooling
Hardware
Phase-Change
Watercooling

Derniers dossiers
Nanofluides, l'efficacité à la hausseSwiftech Apogee GTTagan Dual Engine 500 W8800GTX SLI & QX6700 Extreme O/C

Vapochill LightSpeed - Page 14/15

Rédigé par David D. - 26/05/2004
Catégorie : Phase-Change



« Page précédente
Page suivante »

Benchmarks

Les tests sont réalisés sous Windows XP SP1 avec les derniers drivers en date. Comme il difficile de combler tout le monde avec des tests représentatifs d'une activité quotidienne, on ne fera que quelques benchmarks synthétiques avec Sisoft Sandra 2004 et quelques benchs typiques d'overclockers. On va rester synchro pour tous les benchs, car c'est la situation idéale et la plus performante, mais ça nécessite de la bonne RAM. Les diverses optimisations disponibles pour le chipset i875 sont également activées.

Le système boote sans souci sous Windows à partir du BIOS à 4,1 GHz et se révèle stable à cette fréquence. Le système n'arrive pas à booter à 4,25 Ghz avec un écran bleu au démarrage, ça manque de tension au processeur et la température est sûrement trop élevée. La limite de fréquence stable se situe donc entre ces deux valeurs. Cela représente un gain de 20 % (+700 MHz minimum) par rapport à la fréquence d'origine sachant qu'elle est déjà élevée au départ puisque c'est le dernier processeur de la gamme Northwood. Un bon processeur du type 3.0C aurait sûrement permis un gain relatif plus important, mais seul la fréquence finale compte de toute façon avec le plus gros FSB et avec la synchro si possible.

Voici le récapitulatif du benchmark CPU et Multimedia de Sandra 2004 (RAM dual synchro 2.5/3/3/6).

On fait également quelques tests avec des logiciels montrant la puissance brute du processeur, à savoir SuperPi, Fpumark et le vieux CPUMark99.

L'overclocking maximum, obtenu sur ce matériel et dans un Windows de travail non préparé, est un screen max à 4321,6 MHz. Evidemment, c'est d'une instabilité gigantesque et ça ne tient pas plus de deux secondes, mais c'est le but du jeu d'être plus rapide que le système pour prendre son screenshot avant qu'il ne plante. Il faudrait faire des tests sur plusieurs cartes pour définir la limite, car ça peut varier pas mal d'une carte mère à une autre. Ici, le Pentium 4 manque à priori de Vcore (2 V dans ses transistors ne lui ferait pas de mal) et l'un des moyens de monter encore plus en fréquence serait d'avoir une température encore plus basse que le LightSpeed ne peut malheureusement pas fournir.

« Page précédente
Page suivante »

©2003-2017 Cooling-Masters.com. Tous droits réservés.